Dragon Ball Super épisodes 58-63 : Round 2, Plan Zéro-Humain enclenché !

Dragon Ball Super épisodes 58-63 : Round 2, Plan  Zéro-Humain enclenché !

Dans les épisodes précédents, nous avions pu voir que Zamasu était en train de devenir de plus en plus dangereux. Déterminé à tuer son maître Gowasu, il a même suscité l’intérêt des dieux Beerus et Whis qui commencent enfin à interférer dans l’histoire de Black. Vont-ils réussir à changer le cours du passé ? 

Malheureusement, force est de constater que les épisodes qui vont du 58 au 63 sont quelque peu inégaux. On a envie de suivre l’histoire, et puis non. Et puis on voit un épisode suivant, et on se dit oui… Et puis non. Pourtant le récit progresse, ainsi que les surprises bienvenues. Tout n’est pas à jeter, donc.

Épisode 58 : C’est un épisode assez vide qui casse complètement la tension vertigineuse amorcée par les épisodes 54-55- 56-57. Comme vous pouvez vous en souvenir, nous avions fait connaissance avec le Super Saiyan Rosé qu’était devenu Black. Lui et Zawasu avaient redoublé d’attaques contre Trunks, Goku et Vegeta, absolument inatteignables à cause de leur immortalité. Dans l’épisode 58, ils reviennent tous les trois à leur époque, vaincus. Cet épisode est donc encore une fois une pause de trop, qui casse le rythme des combats précédents. Pourquoi ça casse le rythme ? Parce que Goku se montre stupide, une fois de plus. Celui-ci a oublié les Senzu beans… aux toilettes. Haha. Non, ça fait pas rire en fait. Il propose de se gaver de Senzu beans pour devenir aussi invincible que les ennemis cités plus haut. Or, depuis un très VIEIL épisode de Dragon Ball, on sait que c’est inutile. Yajirobé s’en était gavé auprès du Chat Korin, mais pour le simple résultat qu’il était devenu obèse et indolent. Ce serait bien que la TOEI arrête de nous prendre pour des débiles, et qu’elle cesse d’oublier les précédents épisodes de la saga qu’elle est censée connaitre. *soupir*

Épisode 59 : Les choses redeviennent bien plus intéressantes dans cet épisode. Beerus et Whis commencent enfin à s’intéresser de près à Zawasu, malgré le tabou qui consiste à voyager dans le temps. Ils reviennent dans l’épisode 10, accompagné de Goku, afin de surveiller Zawasu. Celui-ci, selon les dires de Goku et de Trunks, s’apprête à tuer son maître Gowasu. Petite parenthèse : Gowasu continue de défendre son apprenti auprès des Dieux, expliquant qu’il a très bien compris ce qu’est l’humanité. Euh… Minute, là. Zawasu n’arrête pas de dire depuis de nombreux épisodes qu’il HAIT l’humanité et que ça n’atteint pas son idéal de pureté et de justice. Comment peut-on être aussi déb… aussi dans le déni ? Que quelqu’un m’explique, s’il vous plaît. Bref. Whis surveille Zawasu à distance, et tout le monde assiste, choqué, au meurtre de Gowasu. Whis remonte le temps de trois minutes comme il avait prévu de le faire (et c’était brillant de retrouver cette faculté depuis l’arc Golden Freezer), sauve Gowasu et permet de confondre le coupable. Beerus intervient et tue Zawasu ! Comme Beerus est un dieu, son action doit avoir un impact dans l’avenir, même si le présent et le futur sont deux dimensions bien distinctes dans l’univers de Toriyama. Trunks est soulagé et décide de retourner dans le futur pour s’assurer que Black a bien disparu.

japon-2

Épisode 60 : Trunks, Goku, Vegeta et la Bulma du présent vont dans le futur pour en avoir le cœur net. Hélas. Tout est toujours en ruines et Black continue ses ravages. Comme Trunks le craignait, les actions du passé n’ont aucun impact sur l’avenir, exactement comme à l’époque de l’Arc Cyborgs et de l’Arc Cell. Nous avons droit à une très jolie scène où Trunks embrasse Mai ( sous prétexte de lui administrer une Senzu bean ), mais ce passage est hélas gâché par un Goku débile profond au possible. Tel un gamin attardé de deux ans, il demande «  Pourquoi ils se collent les lèvres comme ça ? ». Et Vegeta, ahuri ( ainsi que nous tous ), apprend que Goku, un homme adulte, qui est marié depuis de longues années, qui est père de deux enfants dont l’un est ADULTE aussi, n’a jamais embrassé de sa vie.

Comment

Est-ce

POSSIBLE ??!!

C’est d’autant plus aberrant que dans Dragon Ball Z, nous avions assisté à un baiser entre lui et Chichi dans l’Arc Cell, au moment où Goku vient de se remettre de ce virus qui attaquait son cœur. Donc pourquoi-quand- comment-quoiquestce, je ne trouve plus de neurones disponibles pour tenter de comprendre. Pourquoi Goku est-il devenu… comme ça ? Il faut vraiment virer des gens à la TOEI.

japon-3

 

Épisode 61 : Heureusement, Black et Zawasu ne manquent jamais de nous émerveiller, avec leur classe et leur flegme qui compensent, un peu, la bêtise crasse de nos supposés héros. Black révèle, à la toute fin de l’épisode 60, sa véritable identité. Il est bien Zamasu, à l’intérieur du corps de Goku. Dans le passé, ou plutôt dans un passé où Zamasu a réussi à tuer Gowasu sans se faire éliminer par Beerus, il demande ensuite au Grand Dragon d’or d’exaucer son souhait, celui d’échanger son corps avec Goku et de le rendre immortel. L’échange de corps a donc eu lieu, ce qui est un beau clin d’œil à l’arc « Ginyu » dans Dragon Ball Z ( seuls les vrais savent ). Black retrouve Goku changé en Zamasu sans savoir ce qui lui arrive, puis le tue lui et toute sa famille. Black est donc allé dans le futur grâce à l’Anneau du Temps, a retrouvé Zamasu du futur, et ils ont décidé de faire alliance pour détruire l’humanité. Le Plan Zéro-Humain a commencé. Ah oui, et si l’action de Beerus dans le passé n’a pas affecté l’époque de Trunks, c’est parce que Black possède un Anneau du Temps. Mouais : je suis davantage convaincue par l’idée que ce sont deux plans parallèles qui n’ont plus d’incidences l’un avec l’autre. Pire encore : le Zamasu du passé, qui est ensuite devenu Black, en a profité pour tuer tous les humains, tous les kaioshins et même les Dieux ! Beerus a ainsi été tué. Même les Dragon Balls du Dragon d’or ont été détruites. Nous avons la confirmation que le but de Zamasu était bien de tout détruire, poursuivant un idéal de pureté des plus terrifiants.

japon-4

A la fin de cet épisode, nous avons droit à un Trunks Super Saiyan Enragé de toute beauté. Rendu fou furieux par les dires de Black et de Zamasu qui l’accusent d’avoir violé le tabou de remonter dans le temps et d’être responsable de la colère divine, il pète un câble. Magnifiquement. Au point qu’il ressemblerait presque à Broly. Certaines discussions avancent qu’il n’est pas loin du Super Saiyan Blue, car son aura est bleue entourée de jaune. Cet épisode 61 rajoutait donc énormément de tension et de combats, et on pensait que l’histoire reprenait du poil de la bête.

Episode 62 : Et bah NON ! L’épisode 62 regâche tout. Tous nos héros, excepté Trunks, retournent ENCORE dans le passé, car Black et Zamasu, et bah ils sont trop forts pour eux. Vraiment ? C’est pas drôle s’ils ne sont pas tout le temps sur le terrain pour prendre des coups et tenter d’élaborer une meilleure stratégie. Comme ils peuvent retourner à leur époque à loisir là où il fait beau, où les oiseaux chantent et où leur famille est en vie, ça n’a aucun sens au niveau de la tension dramatique. S’il n’y a aucun enjeu, aucun suspens et aucun vrai danger pour leur vie ou leur monde, à quoi bon se battre ? Autant ramener Trunks, Mai et les rares survivants dans le passé aussi, ça sera plus rapide et on laisse Black détruire cette dimension parallèle qui s’appelle le futur et puis c’est tout !!! Pourquoi gâcher autant de bonnes idées ? Durant l’Arc Freezer, Goku, Gohan, Vegeta, Krillin et Piccolo n’avaient pas le choix sur Namek. Il fallait se battre, se cacher, encore se battre pour espérer ne serait-ce qu’érafler le tyran inter-galactique. Et la tension était monstrueuse, car on pensait que les personnages allaient y passer. Là, rien ! C’est juste une blague ! Bref. Vegeta et Goku doivent trouver le moyen d’éradiquer Black, et vite. Et là, surprise. Les personnages secondaires qui ne servaient plus à rien redeviennent utiles. Piccolo ressurgit en disant qu’on pourrait utiliser la technique du Mafuba. Remontant aux sources mêmes de Dragon Ball, c’était une technique employée par Maître Roshi pour enfermer Piccolo Daimo dans une urne en terre cuite. Roshi enseigne donc la technique à Goku. Un retour aux sources qui est le bienvenu, mais franchement, au stade de Dragon Ball Super, et il y a eu bien sûr Dragon Ball Z avant, après tout ce que les héros ont fait pour se surpasser, cette technique un peu vieille ne serait pas un peu dépassée ? Si elle fonctionne, on sera privé d’un magnifique combat épique que le spectateur trépigne de découvrir depuis plusieurs mois.

japon-5

Épisode 63 : ENFIN les choses redeviennent sérieuses. Vegeta, Bulma et Goku retournent dans le futur avec l’urne pour enfermer les méchants dedans. Trunks, qui a des nouveaux pouvoirs, est malheureusement pas mal éclipsé depuis l’épisode 63, comme si tout ceci n’était pas sérieux. Heureusement, Black et Zamazu sont vraiment très réussis et jamais on ne tombe dans les blagues foireuses avec eux. Zamasu est narcissique à souhait en se voyant à travers le corps de Goku, Black étant un peu l’apogée de sa création. Vegeta reprend bien du gallon et se fait une joie de rouer de coups Black, à défaut de se défouler sur Goku. Et là, exactement comme l’Arc Ginyu, on constate que Black, ou plutôt Zamasu, n’arrive pas à maîtriser le corps de Goku correctement dans les combats. Une faille que Vegeta compte bien exploiter.

japon-6

Les combats redeviennent impressionnants au milieu de tous ces immeubles en ruines, et sous un ciel éternellement noir. L’Apocalypse est en marche, et on ne sait encore pas si les humains ou les dieux vont l’emporter. Chose importante : on apprend que Whis, lors de l’anéantissement de Beerus dans le passé par Black, a disparu. Supposé invincible, Whis est en vérité un Ange qui sert le dieu Beerus. Il veille sur lui et le contrôle, mais il n’existe pas sans dieu. Ces deux personnages très énigmatiques au départ se dévoilent un peu plus.

Pour conclure, c’est vraiment dommage que les épisodes de guerre contre Black soient aussi peu mis en avant. A chaque fois qu’un épisode est bon, comme le 59, le 61 ou le 63, il est intercalé par un épisode « pause » qui est censé faire rire. Sauf que non, ça marche pas. Quand on essaye de faire rire, c’est nul comme un enchaînement de calembours de niveau maternelle tout sauf drôles. Les moments de pause dans un combat, qui devraient être plein de réflexion, de tendresse, d’inquiétude et de développement de stratégie, deviennent absolument sans intérêt à partir du moment où a dépassé l’âge de cinq ans et demi. Les personnages secondaires sont abandonnés. Les scènes de combats et de tensions psychologiques sont avortées, coupées, ou mal exploitées. C’est dommage car on sentait un frisson, une amélioration de l’histoire depuis le début de l’Arc Black, mais la débilité profonde des personnages, en premier lieu de Goku et de Gohan, est consternante. Je l’ai dit mais je le répète, refaire du Dragon Ball Z avec du Dragon Ball, ça ne fonctionne pas. Les personnages qui sont devenus adultes et qui ont pris de la maturité vu la somme hallucinante de combats dantesques qu’ils ont eu à subir, ne PEUVENT PAS être gnangnan. Les seuls personnages qui sauvent la mise sont bien sûr les antagonistes, avec Vegeta, Bulma, Futur Trunks, Future Mai et un peu les dieux de temps en temps. Goku est trop décérébré pour soutenir l’histoire. On jette l’éponge à ce niveau-là.

Voici un aperçu de l’épisode 64 qui semble un peu plus prometteur, avec une fusion entre Black et Zamasu de toute beauté !

About The Author

Laisser un commentaire

Free WordPress Themes, Free Android Games
%d blogueurs aiment cette page :