Dans les années 80, les jouets étaient marketés à travers des séries animées comme M.A.S.K. ou encore Musclor. Aujourd’hui, si tout est infiniment lié, le marketing a gagné en intensité en surfant sur des jouets connus pour faire des blockbusters cinéma comme pour Max Steel.

Transformers a été peut-être le meilleur exemple de réussite. Transposer les jouets en un film devenu franchise lucrative, ce n’est pas donné à tout le monde. Battleship et Lego sont deux projets totalement opposés. Le premier est un flop basé sur Touché Coulé quand le second est un film à double sens sur le jeu de création.
Sans campagne pub marquante, Max Steel devient un film. Ligne de jouets à la fin des années 90, Max Steel est devenu rapidement un dessin animé au début des années 2000. Trois séries d’animation plus tard et un DTV animé, c’est désormais au cinéma que l’on retrouvera Max McGrath et l’alien Steel. C’est Stewart Hendler (H+ la série digitale) qui réalise sur un script de Christopher Yost (Thor : Dark World et des dizaines d’épisodes de séies animées comme X-Men ou Ninja Turtles).

On retrouve le jeune Ben Winchell (Finding Carter) dans le rôle titre accompagné par Maria Bello (Dans le Noir) et Andy Garcia (Ballers). Piochant dans le film de superhéros, Max Steel peut être une bonne surprise.

Le film n’est pas prévu en France mais sort la semaine prochaine aux Etats-Unis.

max steel