La période des blockbusters a commencé et il semblerait que personne ne veuille voir des suites de films.

Le constat est simple, quand il y a un 2, personne ne se déplace. Alors que les franchises de superhéros ou de gros films d’aventures ont caracolé en tête du box-office depuis dix ans, on remarque une légère tendance cet été qui pourrait se transformer en lente mutation du cinéma hollywoodien.
Georges Lucas et Steven Spielberg se voyaient pessimistes en 2013. « [Les studios] font [des films] pour l’argent », avait déclaré Lucas. « Du coup leurs points de vue sont de plus en plus étriqués et les gens vont se lasser. » Spielberg le suit dans l’idée :« il y aura une implosion le jour ou trois-quatre, voire une demi-douzaine, de ces films aux budgets énormes vont se planter, et le modèle va encore changer. » (Source Allociné).

Et l’implosion est là. 10 numéros 2 sont apparus sur nos écrans depuis janvier, aucune n’a fait mieux que le film d’origine. Si on ajoute les numéros 3, c’est pire.

Independence Day 2 41 millions le premier week-end

The Conjuring 2 79 millions en deux semaines

Now You See Me 2 52 millions en 3 semaines

Ninja Turtles 2 35 millions le premier week-end

Alice Through the Looking Glass 74 millions en 5 semaines

The Huntsman: Winter’s War 47 millions en 8 semaines

Ride Along 2 90 millions en fin de carrière

Neighbors 2 54 millions en 5 semaines

My Big Fat Greek Wedding 2 59 millions en fin de carrière

Zoolander 2 29 millions en fin de carrière

Divergent 3 66 millions en fin de carrière

X-Men Apocalypse 160 millions en fin de carrière

Barbershop 3 54 millions en fin de carrière

Independence Day 50 millions le premier week-end

The Conjuring 94 millions en deux semaines

Now You See Me 80 millions en 3 semaines

Ninja Turtles 65 millions le premier week-end

Alice in Wonderland 309 millions en 5 semaines

Snow White and the Huntsman 152 millions en 8 semaines

Ride Along 134 millions en fin de carrière

Neighbors 137 millions en 5 semaines

My Big Fat Greek Wedding 241 millions en fin de carrière

Zoolander 45 millions en fin de carrière

Divergent 2 130 millions en fin de carrière

X-Men Days of Future Past 231 millions en fin de carrière

Barbershop 2 65 millions en fin de carrière

Independence Day aurait pu être un immense succès vu l’aspect culte du premier et l’attente assez excitante. Le père des blockbusters aurait pû mettre un terme définitif au combat du destruction porn. Au final, le film mettra sûrement un terme à la tendance qu’il a lui-même lancé.
Si pour The Conjuring, le score est une excellente affaire, nous sommes quand même dans une tendance à la baisse. Etre une bonne surprise c’est bien, renouveler l’expérience, c’est casse-gueule. N’est-ce pas Now You See Me qui ne fait plus illusion ?

Ninaja Turtles ne fait pas dans la dentelle. Le film était une bouffée d’air frais dans les blockbusters un peu étouffant à l’époque mais la suite, aussi débile, n’attire plus personne. Que dire d’Alice qui était un événement 3D pour l’époque et qui ne devient qu’un flop assez important. Zoolander et My Big Fat Greek Wedding ont eu des parcours différents. Zoolander a travaillé son statut avec le temps quand My Big Fat a été un phénoménal succès à l’époque en devenant une des plus grosses surprises historiques du box-office. Au final, les deux suites n’ont intéressé personne.

Les franchises Divergent et X-Men s’essoufle. Si l’échec est moins important pour X-Men qui revient à ses scores habituels, Apocalypse reste un film qui se croyait déjà rivaliser avec les Avengers. Peine perdue pour Bryan Singer qui n’a peut-être pas l’ambition et les épaules pour un tel projet.

Y’a t-il une recette magique ? Sans doute pas. Tous les cas cités plus haut sont des cas très différents entre franchise installée, succès public, succès critique, succès surprise. IL n’y a pas non plus de période à respecter entre deux films. 20 ans sont passés entre les deux Independence Day 3 pour Now You See Me, à peine 1 pour Divergent. Quand on sait que Jurassic World 2 arrive en 2018, succès surprise en 2015 pour le premier (en fait 4è), on peut s’attendre à des réactions diverses. Doit-on faire mieux (Now You See Me ou Neighbors doivent être plus impressionnant, plus drôle) ? Faire identique (Zoolander surfe sur le premier, Alice fait une redite) ? Ou tout simplement faire différent comme Jump Street qui a joué sur deux tableaux différents dans ces deux films et le 2 a été un succès plus important que le premier. Il ne faut plus non plus compter sur le box-office international. Si Transformers 4 peut remercier le marché chinois, le résultat américain est un indice non négligeable. Batman V Superman n’a pas brillé et a à peine fait mieux que Man Of Steel…

Ghostbusters « 3 », Star Trek 3, Ice Age 5, Bridget Jones 3, « Da Vinci Code » 3 ne sont pas des numéros 2 mais ont chacun une lourde épée de Damoclès au-dessus d’eux. Le film de Paul Feig doit faire taire les mauvaises langues, Star Trek doit rivaliser avec Star Wars désormais, Ice Age 5 doit affirmer qu’il n’est pas le film de trop, Bridget doit asseoir son statut de films cultes et Inferno peut rassurer Ron Howard et Tom Hanks sur l’avenir de leur carrière.

Les prochaines suites ciné s’appuient sur des succès longs et acquis comme Star Wars (8) et Furious (8). Avec les arrêts des Harry Potter, Hunger Games, Twilight, Lord of the Rings et Hobbit, il ne reste plu vraiment de matériel de base pou offrir des sagas légendaires. Tous les succès du box-office sont issus de livres ou de sagas bien ancrées (Pirates 5 incoming…) mais un seul semble pouvoir trouver la solution : James Cameron. Avec Avatar 2, Cameron a de plus en plus de pression avec un public qui mute pendant que cette suite se construit bien loin du tumulte d’Hollywood.