Après une première saison, produite par le regretté Wes Craven, relativement efficace mais tout de même parsemée de quelques défauts et clichés propres au genre, la série Scream produite par MTV revient ce 30 mai pour une deuxième saison. De nouveaux épisodes longuement attendus qui devraient répondre à plusieurs de nos interrogations. Saura-t-elle garder notre attention et maintenir notre curiosité éveillée ?

SPOILERS SUR L’EPISODE

Rappelez-vous, l’année dernière, nous faisions la connaissance d’Emma (Willa Fitzgerald) et de ses proches, tourmentée par un mystérieux tueur en série, tueur qui se révélera être sa demi-sœur, Piper Shaw, après maintes autres suspicions et révélations. Dans ce Season Premiere, Emma retourne à Lakewood, théâtre de meurtres sanglants commis une trentaine d’années auparavant par le tueur masqué Brandon James, après un long moment qui lui aura permis – ou non – de passer outre son traumatisme. Mais dans l’univers de Scream, rien n’est jamais aussi simple que ça en a l’air et un nouveau tueur fait son apparition. Plus de suspens et plus de sang, c’est ce qu’une suite digne de ce nom doit nous promettre.

Rappelons les règles émises par Randy dans Scream 2 :

  • Le nombre de corps doit toujours être plus élevé.
  • Les scènes de tuerie doivent toujours être plus élaborées, plus de sang, plus de gore.
  • Ne jamais penser, en aucune circonstance, que le tueur est mort…

Cela nous promet donc une saison 2 bigger and louder…

Dans sa globalité, ce premier épisode tient la route et permet à la fois une continuité, avec le retour des « Lakewood Six », un nouveau départ avec l’arrivée de nouveaux visages – le nouveau Shérif et son fils, l’étudiante Zoe et la prof de psychologie – ainsi qu’un nouveau tueur. L’enjeu principal sera de rester fidèle à la première histoire, de garder une certaine cohérence, tout en apportant un vent de fraîcheur et éviter les redondances. Première impression : l’épisode peine pour l’instant à apporter de la nouveauté et nous y retrouvons pas mal de récurrences avec la première saison, telles que les monologues de Noah en cours et les sous-intrigues amoureuses présentées dans des scènes parfois dispensables. La série a souvent perdu en qualité à cause de dialogues peu inspirés mais le jeu des acteurs, tout à fait correct, a permis de contrebalancer ce défaut.

A l’image des épisodes précédents, celui-ci appelé « I know what you did last summer » (oui, référence au film avec Jennifer Love Hewitt. Mais tous les titres de cette saison 2 sont des références à des films) est mis en scène de manière très classique sans fulgurance aucune. L’attrait de ce genre ne réside, en soi, pas forcément dans l’esthétique générale mais ça reste un énorme plus. En contrepartie, nous attendons une intrigue qui se doit d’être très bien ficelée et qui parvient à nous surprendre. La saison 1, malgré de très bons atouts, restait tout de même prévisible. Ne vous attendez pas à sursauter ou hurler d’effroi, du moins si vous êtes un minimum habitué au genre, tout reste relativement convenu. Cependant, les producteurs nous ont promis des meurtres plus sophistiqués et des scènes plus sombres que dans la première saison.

Ce qui nous intéresse dans cet épisode est la tournure que semble prendre l’intrigue. La cible principale n’est autre qu’Audrey Jensen – qui à l’honneur d’ouvrir l’épisode dans une séquence plutôt sympathique qui n’est pas sans nous rappeler les films Scream 2 et 4. Le tueur est au courant du lien qui unissait Piper et Audrey, ainsi il sera intéressant de découvrir où cette histoire va nous mener puisque cette dernière reste l’un des personnages les plus énigmatiques et nous ignorons toujours son degré d’implication dans l’histoire originale : cerveau de l’histoire ou simple pion ?

scream

L’épisode se concentre également beaucoup sur les traumatismes de chaque personnage suite aux événements subis dans la première saison et leur manière de les surmonter. Et si Audrey a de l’importance ici, elle ne reste qu’un prétexte à la véritable cible, encore et toujours Emma, qui se retrouve confrontée à son pire cauchemar dans la dernière scène. Un retour du personnage qui ouvre de nouvelles voies quant à son possible futur, avec notamment la mention d’un personnage intriguant qui aura certainement un rôle essentiel : Troy James, le frère de Brandon. Cela donne lieu à une scène de rêve peu subtile qui semble n’être qu’une facilité scénaristique. Comment Emma a-t-elle pu rêver de cette grange ? Y serait-elle déjà allée ? Noah fait référence aux rêves dans le cinéma d’horreur notamment dans Freddy. On espère que la série ne va pas jouer avec les séquences cauchemardesques, grosses ficelles narratives et esthétiques.

Mais que serait un épisode de Scream sans une mort frappante ?! Nous parlions de nouveautés un peu plus tôt, c’est chose faite. Supprimons les anciens, faisons la place aux nouveaux. Un personnage récurrent de la saison 1 se voit éliminer d’une façon peu plaisante, il nous faut bien l’admettre – un personnage que nous avons aimé détester : Jake Fitzgerald. Après une courte idylle avec Brooke, tant convoitée souvenez-vous, le tueur a décidé d’y mettre un terme. Etait-il un élément dangereux ? Jake faisait partie des suspects de la saison 1 à cause de son comportement agressif et de sa survie miraculeuse alors qu’il était à porter de main du tueur… Il sera intéressant de découvrir la réaction de Brooke et nous avons été agréablement surpris de voir ce personnage devenir la première victime.

La liste des suspects est déjà longue et la série joue un peu trop grossièrement avec ça. Les nouveaux personnages ont tous plus ou moins un comportement étrange. La traque est désormais lancée. Qui est ce nouveau tueur ? Un enième complice de Piper, présent depuis l’origine de la série ? Le fameux Brandon James ? Qu’apporteront ces nouveaux personnages ? De nombreuses questions restent en suspens auxquelles s’ajoutent de nouvelles interrogations. A découvrir dans la saison 2 de Scream tous les mardis sur Netflix.