Sacha Baron Cohen est devenu le Mike Myers des années 2000. Avec Borat, Bruno, Ali G et The Dictator, il a réussi à créer des personnages hauts en couleurs. Grimsby est sa nouvelle tentative de comédie potache.

Grimsby est un banlieusard anglais très redneck. Séparé de son frère, il le retrouve en tant qu’agent secret. Le duo va devoir se lier pour lutter contre une menace mondiale.

La critique n’est pas facile pour une comédie. Si on ne rit pas, c’est aussi parce que l’humour est large et que le potache n’est pas l’ironie ou le noir. Grimsby est clairement dans l’humour scato et cru. Sida, testicules, spermes, obésité, tout y passe avec une énergie assez communicative.
Si on ne rit pas en regardant Grimsby, on peut tout à fait comprendre l’entreprise de Cohen avec ce film réalisé tout de même par Louis Leterrier, frenchie d’Hollywood (L’Incroyable Hulk, Insaisissables) qui semble s’amuser avec cette comédie d’action survoltée. Il n’y a qu’à voir la scène d’intro en version First Person Shooter d’une grande maîtrise. Mark Strong (Kingsman, Sherlock Holmes), acteur plutôt respecté, s’embarque dans cette simili galère. On oublie totalement le respect d’ailleurs… on se fait sucer le testicule par Cohen, on se met des choses dans les fesses, on sent que Strong n’a aucun scrupule à ajouter Grimsby à sa filmographie.

grimsby-agent-trop-special-photo-56697ee6909f9

Grimsby reste une comédie légère par son scénario, assez peu originale dans son déroulé narratif mais furieusement imaginative pour nous sortir des gags très limites, voire consternants (vous seuls pourrez juger). La fameuse scène de l’éléphant est quand même poussée, renvoyant la scène du rhinocéros de Ace Ventura à la seconde place du podium des scènes sorties de nulle part. Et des scènes de ce genre, il y en a pléthore. Cohen ne se donne aucune limite, détournant Daniel Radcliffe ou Donald Trump de leur identité, jouant avec le physique de Rebel Wilson ou de Gabourey Sidibe, se targuant de la place des pauvres d’esprit face aux « autres »… Difficile de juger correctement ce genre de film sans oublier d’être objectif. Grimsby est un film idiot mais en excellant dans ce domaine.