La série avec Jay Baruchel vient de se terminer après dix petits épisodes. Si la première partie était un peu moyenne, on a été plutôt agréablement surpris par la suite de la saison 2.

Josh, contrairement à la saison 1, a plutôt du succès avec plusieurs petites copines et moins de timidité dans son personnage. Pourtant, il enchaîne aussi les échecs. Mais si le personnage semble plutôt gagner en confiance, il a toujours du mal à gérer ses relations avec son entourage familial ou amical. Mike, son pote, est toujours là et viendra d’ailleurs mettre un peu de sel dans cette saison.

La saison 2 semblait partir sur des bases trop évidentes (retrouvez notre avis sur la première partie de la saison). On partait sur un concept et on ne l’exploitait pas, usant et abusant des blagues peu inspirées. De plus, l’épisode était souvent coupé en deux et faussement relancé par une nouvelle idée. Pourtant, après 5/6 épisodes, on comprend que Rosa, le nouveau personnage féminin, va prendre du poids et sera vraiment la pièce maîtresse de cette seconde moitié de saison. D’ailleurs, la série se permet un second Woman Seeking Man après celui sur la sœur de Josh. Cette seconde tentative est un peu moins réussie dans l’exécution. Partant du principe que la série a une vision masculine de l’amour (d’où ces « one shots » avec la vision des femmes), on pensait la série sexiste mais elle est surtout caricaturale. Alors, quand dans cet épisode, on fait passer le mec pour quelqu’un de collant, on se dit que la série joue sur deux tableaux : tenter de briser les clichés genrés et prendre le prisme de la vision féminine. L’épisode est alors maladroit, sonne bizarrement faux alors que l’idée était pertinente. Le point faible est peut-être d’utiliser Mike, personnage encore trop peu développé et d’en faire le pendant grotesque de l’amoureux transi.

man seeking woman

Fort heureusement, le triangle amoureux a redynamisé la saison et la seconde moitié est clairement plus réussie. On retiendra le magnifique prégénérique de l’épisode 8 qui singe les séries policières ou encore l’alerte enlèvement de Rosa. On pensait la série non pas à court d’idées mais plutôt à court d’énergie. L’humour peinait à soutenir les idées originales sur quelques épisodes et ce sentiment s’estompe vraiment par la suite. C’est donc une saison 2 plutôt efficace et qui augure de belles choses pour la suite si FXX s’autorise une saison 3. Les audiences n’ont pas décollé mais il serait dommage de laisser tomber une série qui semble être la plus originale depuis Community.