A l’occasion de la diffusion des nouveaux épisodes sur M6, revenons sur l’hommage à Caroline Beaune, disparu en juillet 2014..

Avec  tristesse nous avons appris la disparition de Caroline Beaune, la voix française de Dana Scully (X-Files) et de Lynette Scalvo (Desperate Housewives).

Je garde d’excellents souvenirs avec Caroline. Ils sont au nombre de 5, tous différents.

Le premier remonte au Scully Marathon en 2002, Caroline venait faire la surprise aux fans présents pour l’événement. Par sa disponibilité, sa gentillesse et sa douceur, elle a parlé avec passion de son métier de sa voix reconnue. Les fans autour d’elle n’étaient pas là que pour l’entendre mais aussi voir celle qui a rendu Dana Scully proche de nous, français. Pour la première fois, je mettais un visage sur une voix de doublage et je ne voyais ni Scully, ni Caroline, je voyais quelque chose d’étrange et fascinant. La seconde rencontre était quelques mois après. J’étais invité sur le doublage de X-Files. L’épisode était l’avant-dernier de la saison 9, il n’y avait donc pas Georges Caudron. Caroline était là accompagnée de Hervé Furic (Doggett) et Veronique Augereau (Reyes) qui était pour moi loin d’être la star du doublage qu’elle est grâce à son personnage de Marge dans les Simpson ! La fascination était encore là. je découvrais les dessous du doublage de ma série fétiche et j’avais les larmes aux yeux. Je voyais devant moi les hommes et femmes qui rendaient la série accessible à des millions de personnes. Le moment était magique et les discussions en OFF également. Je retrouvais la femme accessible et intelligente. Il faut comprendre qu’elle est devenue célèbre grâce à la série et aux reportages que l’on faisait sur les voix françaises de X-Files !

La seconde fois qu’elle est venue au Scully Marathon, l’année d’après, c’était un souvenir moins fragile. J’étais le fan qui avait approché les coulisses de la fabrication de sa série. J’étais désormais plus mature à aborder des sujets avec elle. C’était la preuve que l’univers de la série et la relation fan / objet d’adoration se trouvaient en émulation. On était fiers d’avoir avec nous une partie d’un mythe.

La 4è rencontre fut encore plus mémorable car Georges Caudron était là. C’était en 2005 durant le Salon du Doublage. Ils revenaient avec plaisir sur leur expérience avec X-Files. J’étais aux premières loges et je voyais pour la première fois Georges. La série était terminée, le fan en moi mourrait à petit feu mais lentement. C’était l’apothéose, le manque comblé. On les savait plus proches de leurs personnages qu’il n’y paraissait. Ils savaient tout, avaient leurs propres manières de comprendre les personnages et surtout les acteurs.

La dernière rencontre a eu lieue il y a quelques mois à peine. Je prenais mon courage à deux mois et je contactais Caroline pour lui demander de faire la voix-off de mon documentaire X-Philes, ils voulaient croire. Avec gentillesse, elle m’a rappelé. Avec cette voix, elle m’a appelé par mon prénom. Scully était au bout du fil. La sensation reste encore intacte. Elle me disait combien elle restait fascinée par la longévité de la série dans les médias et qu’elle reste dans les mémoires depuis si longtemps. Elle n’avait pas idée que les fans pouvaient encore être actifs. Elle me parlait encore avec passion de la carrière de Gillian Anderson. Elle était d’ailleurs furieuse de voir un téléfilm de l’actrice passé alors qu’elle n’a aucun souvenir de l’avoir doublée. Elle aimait l’actrice, elle ne voulait pas que quelqu’un d’autre lui « vole » son incarnation. Elle avait accepté de participer avec Georges à la voix-off de mon projet. J’étais encore loin d’imaginer que je touchais quelque chose de spécial pour le fan que je suis.

Hélas, ce sera le dernier souvenir que j’aurai eu de Caroline… Je rage de son décès et je rage de ne pas avoir pu travailler avec elle plus tôt et d’offrir l’hommage que la série mérite et finalement qu’elle aurait mérité amplement ! La voix française de Dana Scully est désormais ailleurs.


 

Iris souhaitait aussi rajouter quelques mots :

C’était en 2003. Ma mémoire me joue des tours, je ne sais plus exactement quand. Je dirais Mars. Il y avait la journée du Scully Marathon organisée par les fans d’X-Files, pour récolter des dons pour une association contre la neurofibromatose, maladie dont souffrait le frère de Gillian Anderson. Et puis, ce jour-là, en plus d’avoir rencontré des supers fans restés amis depuis, on a eu la joie de rencontrer Caroline Beaune, la voix française de Scully. Celle qui nous a littéralement bercé durant les années 90. Cette voix était importante parce qu’à l’époque, le téléchargement illégal était très peu développé, nous ne connaissions que la VF. Et quelle VF !

Caroline Beaune a disparu hier, le 24 juillet 2014.

J’ai eu du mal à y croire. D’abord parce que ce n’était qu’un tweet sans source. Puis, la nouvelle s’est répandue… Jusqu’à la brutale disparition de sa page de comédienne sur le site de l’agence A chez qui elle avait son agent.

Je ne me permettrais pas d’affirmer que je connaissais Caroline. Je ne l’ai vu qu’à cette occasion. Mais je me souviens d’une femme très gentille et très disponible. Elle a passé 2 bonnes heures avec quelques fans, dont moi, à discuter du métier de doubleur, de Scully, d’X-Files et de son métier de comédienne. A l’époque, j’étais en étude de cinéma. Je l’ai filmée. Et je lui ai demandé son numéro afin de la contacter pour un éventuel projet de film. Elle me l’avait donné sans aucune crainte. Ce film n’a jamais vu le jour. Mais voilà, je garde le souvenir d’une femme hyper chaleureuse, enthousiaste et généreuse. Et je pèse mes mots…