En ce début d’année bien particulier, c’est une page de Doctor Who qui s’apprête à se tourner : Steven Moffat, hué comme acclamé depuis qu’il est showrunner de Doctor Who, a annoncé son départ de la série. C’est Chris Chibnall, le créateur de Broadchurch, qui prend le relais.

Tard hier, la BBC a fait l’annonce à la fois redoutée et attendue. D’une part parce que beaucoup attendent depuis longtemps un départ de Steven Moffat, jugé par une frange des fans comme trop excentrique, trop joueur avec les codes, voire indigne de l’héritage de son prédécesseur Russell T Davies. Mais aussi parce que le renouvellement opéré l’année dernière pour Doctor Who et Moffat ne donnait qu’une seule saison en plus à la série, laissant planer un léger doute quant à la pérennité du créateur de Sherlock. Et enfin, Steven Moffat a déclaré il y a quelques semaines qu’il cherchait activement un successeur,  mais se trouvait confronté à la difficulté de trouver quelqu’un de motivé pour prendre en charge un job aussi passionnant et harassant à la fois (Moffat, comme Tennant, Capaldi ou Smith avant lui, disait que le job était épuisant et surtout à temps plein). C’est désormais chose faite en la personne de Chris Chibnall, connu pour son travail de Broadchurch (et Gracepoint, déjà oubliée tant elle n’avait aucun intérêt dans son état de copier/coller), qui va désormais gérer l’un des plus grands programmes de science-fiction de la télévision et institution britannique. Un choix réfléchi, mais aussi naturel.

Doctor-Who-8x01-41

Pourquoi ? Parce que Chris Chibnall, fan autoproclamé de Doctor Who, n’arrive pas complètement en terre inconnue : il a été scénariste sous l’ère Davies comme sous l’ère Moffat. En outre, il a également été scénariste sur Torchwood, le spin-off de la série, et quasiment aussi bien considéré que le show initial. Ainsi, Chibnall, qui est en train de tourner la saison 3 de Broadchurch (où jouent accessoirement plusieurs acteurs passés dans Doctor Who : David Tennant bien sûr, mais aussi Arthur Darvill, David Bradley, Olivia Colman, sans compter Eve Myles de Torchwood) prévue pour dans un an, ne sera absolument pas dépaysé. D’autant plus que le changement va se faire en douceur, et laissant à la fois à Chibnall le temps d’achever son travail sur Broadchurch (dont ce sera la dernière saison) et à la fois à Moffat de préparer sa sortie en beauté. Ainsi, il n’y aura qu’un seul épisode de Doctor Who en 2016, et ce sera un Christmas Special. La saison 10 de Doctor Who, qui devrait accueillir un nouveau compagnon pour Peter Capaldi, arrivera elle au printemps 2017, et est annoncée par la BBC comme un « événement majeur » pour la dernière de Moffat à la manette. Chibnall, quant à lui, entrera en fonction pour la saison 11 en 2018. Charlotte Moore, en charge de BBC One, a déclaré à ce sujet : « Nous avons décidé de programmer la dernière saison de Steven pour le printemps 2017 pour en faire un grand événement. De fait, 2016 va être une année sportive avec l’Euro de football et les Jeux Olympiques et nous avons donc décidé de tenir jusqu’en 2017. Je peux vous promettre que l’attente vaudra le coup ! »

Chris-Chibnall-on-Daybreak

Que tirer de cela ? Première chose : avant même sa diffusion, une saison 11 de Doctor Who est prévue. On imagine en effet mal une annulation pour un show aussi pérenne, acclamé et apprécié, surtout après l’avoir faite revenir il y a dix ans, et qui va tout juste changer de showrunner. La seconde chose, c’est que la question d’une régénération de Peter Capaldi se pose de plus en plus, et prend de l’épaisseur avec l’arrivée de Chibnall. Si David Tennant et Christopher Eccleston étaient les choix de Davies, Smith et Capaldi étaient ceux de Moffat, et jamais encore il n’y a eu de Docteur restant malgré un changement de showrunner. Et de plus, Peter Capaldi avait récemment déclaré qu’il ne savait pas si la saison 10 serait sa dernière, le rôle l’occupant à temps plein et lui voulant faire autre chose. Enfin, Chibnall va vouloir imposer sa patte, et quoi de plus significatif qu’un changement de Docteur (comme Moffat avec Smith en saison 5) en plus d’un changement probable de décor et de manière de faire et d’écrire. A ce propos, et considérant le travail déjà effectué par Chibnall sur la franchise, ainsi que son travail sur Broadchurch, le changement de showrunner devrait s’inscrire dans la continuité, avec toujours des histoires quelque peu romancées, voire rocambolesques (c’est lui qui a écrit Des dinosaures dans l’espace et L’invasion des cubes), bref, une forme qui devrait donc peu varier. C’est sur le fond que cela se remarquera : Steven Moffat n’était pas connu pour ses manières très conventionnelles (il suffit de voir Sherlock ou Jekyll), et Chris Chibnall est bien plus terre à terre, ce qui devrait plus rapprocher son style de Davies que de Moffat dans l’écriture notamment mélodramatique. Reste à savoir ce que Chibnall compte faire, et s’il compte complètement se chambouler dans ses principes, car il devra imposer sa propre patte tout en contentant une fanbase énorme qui vont l’attendre au tournant. Un job difficile, complexe, mais qui s’il a été accepté sera fait en toute connaissance de cause, d’autant qu’il jouit d’une bonne réputation pour un Broadchurch plébiscité, et bénéficie aussi d’avoir travaillé avec David Tennant, qui reste pour beaucoup le meilleur Docteur en 10 ans. Chibnall a donné une réaction : « Doctor Who est le programme ultime de la BBC : couillu, unique, très divertissant et adore dans le monde entier. Donc c’est un privilège et une joie d’être la prochaine personne à s’occuper de cette série familiale drôle, flippante et émotionnelle. J’aime Doctor Who depuis que j’ai 4 ans et je savoure l’idée de travailler avec l’exceptionnelle équipe de BBC Wales pour créer de nouveaux personnages, de nouvelles créatures et de nouveaux mondes à explorer. Steven a accompli l’impossible en développant continuellement l’univers créatif de la série tout en faisant grossir la popularité du show. Il a été un showrunner audacieux et avec ses plans pour la saison 2017, il est clair qu’il va nous quitter avec un gros bang ! Juste ce qu’il faut pour rendre ma vie encore plus compliquée ! ».

steven-moffat

Quant à Steven Moffat, il aura tout de même opéré 6 saisons de Doctor Who (5, 6, 7, 8, 9, 10), connu deux Docteurs très différents (Smith l’éternel et intemporel jeune, et Capaldi le vieux marqué par les années), en a ramené trois (Paul McGann, pour le minisode Night of the Doctor, et Tom Baker et David Tennant pour The Day of the Doctor) et crée un (John Hurt, le War Doctor), trois compagnons (le couple Rory/Amy, Clara Oswald, et sa successeur pas encore connue), a ramené le Maître sous le choix couillu d’une forme féminine (Missy), a donné une épouse au Docteur (River Song), trois TARDIS différents (un chez Smith, deux chez Capaldi), deux tournevis soniques (et des lunettes soniques !), et a été en charge de l’épisode spécial 50 ans (The Day of the Doctor). Il a même, entre autres, crée les Anges Pleureurs, les créatures parmi les plus terrifiantes créatures de la série. Enormément impliqué dans son oeuvre assez gigantesque, Steven Moffat a un droit d’inventaire plus que légitime, qui mériterait un autre long article. Mais quoi qu’il en soit, et si on peut lui reprocher que sa prise de risque ait parfois eu des bas (comme dans la décriée saison 7 et son fonctionnement tronqué), il restera celui qui aura beaucoup osé, et qui aura fait passer Doctor Who à la modernité, d’un point de vue technique, esthétique, et scénaristique, ne refusant jamais l’héritage de Russell T Davies (qu’on a pu observer dans la saison 9), mais avec toujours une volonté de se démarquer (le choix d’un Maître féminin en est l’incarnation) et avec une fidélité sans faille à ses principes, au risque de s’attirer des foudres d’une fanbase exigeante, qui, malgré tout (cela se voit dans les audiences), a toujours continué de suivre avec expectative les aventures du Docteur. Oui, Steven Moffat fera date, et probablement pour plus de bonnes raisons que de mauvaises. Il s’est exprimé lui aussi : « Ça fait bizarre de parler de départ quand je commence à travailler sur les scripts de la saison 10 mais le fait est que mon « timey-wimey » est en fin de course. Pendant que Chris terminera la saison 3 de Broadchurch, je serai en train de quitter le meilleur job de l’univers et de lui garder la place chaude dans le Tardis. Ca a pris beaucoup de gin tonic pour le convaincre mais je suis plus qu’heureux que l’un des stars de la télévision britannique s’occupera du Seigneur du Temps pour l’emmener toujours plus loin. Au début de la saison 11, Chris Chibnall deviendra le nouveau showrunner de Doctor Who. Et je serai laissé sur le bas-côté. »

Il s’agit maintenant d’attendre Noël pour le prochain épisode, mais surtout un peu plus d’un an pour la saison 10 ! En attendant, reste le spin-off, Class, centré sur l’école où enseignait Clara, est prévu pour cette année, sans encore de date officielle.