Dimanche, les américains découvriront la saison 10 de X-Files. Attendue et redoutée, cette nouvelle mouture des Affaires non-classées s’apparentent à un champ du cygne, à un appel du pied ou tout simplement à une triste volonté de survivre.

Vous le savez peut-être mais ici, votre serviteur est un grand fan de la série depuis 1994. Alors quand on annonce le retour de sa série culte, il y a des choses à dire. En attendant le documentaire sur la série (je pense boucler pour début février !!!), voici quelques mots.

Des bases solides mais désuêtes

Rappelons que le second film, I Want To Believe, a été un échec critique et public mérité ( et on ne parle pas de la bande-annonce truffée d’images et d’effets numériques hors propos) et que cette mésaventure a causé beaucoup de tort en ce qui concerne l’avenir de la franchise au cinéma. Si on ajoute à ça, deux dernières saisons mal accueillies (on ne reviendra pas en détail sur les grandes qualités pourtant présentes), X-Files terminait sur une note assez négative.
Après la fin de la série, il était tacitement décidé que deux films suivront Fight The Future dont le dernier sortirait en 2012 pour parler de l’invasion finale des aliens. Pas mal d’indicateurs ont détruit le projet dans l’oeuf : un long procès entre Carter et la Fox, la multiplication des projets pour Duchovny et Anderson, une éventuelle perte d’inspiration pour Spotnitz et Carter, des gros projets ayant pour thèmes 2012 (dont le fameux film éponyme de Roland Emmerich).

https://www.youtube.com/watch?v=OqpS6xQPmBs

 

 

On attendait X-Files au cinéma et les fans se disaient qu’un téléfilm réunion pourrait, finalement, faire l’affaire à défaut de terminer en beauté sur grand écran. Peut-être est-ce l’engouement pour les séries de luxe, événementielles et le succès du retour de 24 qui a poussé la Fox à relancer la franchise, elle qui ne souhaite pas trop renouveler l’expérience cinéma. Finalement, X-Files n’a jamais été aussi bonne qu’à la télévision. L’histoire peut prendre son temps et se développer. Est-ce une aubaine pour Chris Carter de revenir boucler la boucle ? Ou s’enfermer à jamais dans un unique succès ? Soyons réalistes, depuis X-Files, il ne fait que s’enfoncer. Jugez plutôt : 9 saisons, 3 saisons, 1 annulation et 1 pilote avec X-Files, MillenniuM, Harsh Realm / Lone Gunmen et The After. La providence viendrait-elle de lui ? Il n’a pas réussi à proposer un X-Files 2 acceptable malgré les années d’attente et on voudrait de lui pour un retour ?

 

L’esprit d’avant avec la maîtrise d’aujourd’hui

X-Files n’a jamais proposé de réelles dispositions à tenir la route sur la longueur. Surtout, il faudrait de la matière et la série n’a plus rien à résoudre. Et niveau confiance des fans à offrir de la consistance, Carter et Spotnitz sont loin du compte. X-Files avait un temps d’avance en 1996 et elle n’était déjà plus très fraîche en 2000 quand la nouvelle vague arrivait. Elle était encore bonne mais n’attirait plus la curiosité du téléspectateur.

Aujourd’hui, si la saison 10 est réussie, elle ne serait qu’une bonne série parmi tant d’autres. La seule solution pour sortir du lot est de proposer une qualité dans les standards d’aujourd’hui avec une maîtrise des codes narratifs et de son background télévisuel sans faille. L’intelligence du propos sera la jauge de jugement de la série. Etre pertinent et ne pas souffrir du lourd passif de la série est un obstacle énorme. Chris Carter se doit de prouver qu’il sait écrire au 21è siècle. Depuis 2000, tout est un échec pour lui.

La communication a beaucoup misé sur le fait que Mulder et Scully n’étaient plus ensemble. C’est un peu le sujet phrase des fans actifs qui sont principalement shippers (pour une relation amoureuse entre les deux personnages). Ca a fait le sel de nombreux articles et de nombreux commentaires (toujours aussi peu pertinents d’ailleurs). La nostalgie joue beaucoup en ce moment mais elle ne fait pas tout. On peut faire une suite à la Fête à la maison en ne révolutionnant pas le genre de la sitcom familiale, on ne peut pas relancer Prison Break en envoyant une nouvelle fois les héros derrière les barreaux. X-Files est connu de pratiquement tous et il ne faut pas jouer sur la nostalgie. Oui les personnages ont 23 ans, on peut jouer avec mais on ne doit pas systématiquement réutiliser un schéma qui a fait ses preuves, il faut en créer un nouveau, relancer la machine en jouant avec des archétypes et ne pas partir sur des stéréotypes. X-Files a sûrement des choses à dire mais il faut vraiment le prouver et ne pas simplement dire qu’il y a 15 ans, la série était au sommet et que le souvenir passé peut resurgir. On comparera sans cesse. C’est pourquoi les critiques américaines ont été négatives. Peut-être voulaient-ils retrouver la série d’avant, ou la série d’avant mais modernisée ou tout simplement ne veulent ils plus une série qui a une très forte identité et qui n’a tout simplement plus sa place parmi les 400 séries qui voient le jour annuellement?

Foire pas ton coup Chris.