Alfred Gough et Miles Millar reviennent avec la grosse adaptation attendue des livres Shannara après avoir créé… Smallville.

Evidemment, Smallville est l’une plus fameuses créations du duo mais ils sont revenus en 2015 avec Into The Badlands pour AMC, non sans une pluie de critiques. Avec The Shannara Chronicles, le duo s’associe à une chaine qu’on n’aurait pas vu sur un tel projet, MTV. Cette adaptation du second livre de Terry Brook fait partie de ce grand univers créé par l’auteur depuis 30 ans et souvent comparé à celui imaginé par Tolkien pour le cultissime Seigneur des Anneaux.
Les Pierres elfiques de Shannara (The Elfstones of Shannara) est la base pour la série de MTV qui se voit doté d’un budget confortable après avoir vu le pilote. Les décors sont magnifiques (tournage en Nouvelle Zélande), les effets spéciaux d’une beauté rarement atteinte en télévision et rien ne sonne kitsch. MTV tient une pépite entre ses mains et ce n’est pas rien. La chaîne a depuis plusieurs années entrepris un lourd chantier de transformation. Avec Teen Wolf et Awkward, MTV s’est refait une réputation, l’a confirmé avec Scream et maintenant propose une série qui fera date avec The Shannara Chronicles.

shannara

©MTV

N’allons pas par quatre chemins, rares sont les séries qui proposent un univers aussi riche visuellement. Nous avions Game Of Thrones, The 100 et désormais The Shannara Chronicles qui, d’ailleurs, emprunte beaucoup aux deux séries. On retrouve d’ailleurs une Clarke brune, un Bellamy blond… et un clone de Octavia / Raven… Evidemment, on pense davantage au Seigneur des Anneaux qu’aux livres de GRR Martin par la part grandissante de la magie mais niveau télévision, l’Héroic Fantasy n’a pas de sérieux candidats.The-Shannara-Chronicles

Après 4 épisodes très introductifs, The Shannara Chronicles ne bluffe pourtant pas. Les ressorts dramatiques ont la désagréable sensation d’être rincés mais surtout, le casting jeune  nous pousse vraiment à ne pas prendre le projet autant au sérieux qu’on le voudrait. Tout est trop beau pour être faillible. Il y a tellement de critères différents en jeu qu’il est difficile de juger la série comme il se doit. Pour une série MTV, c’est énorme, pour une série de genre, c’est bien fait, mais pour une série de cette envergure, les petits défauts montrent du doigt les limites créatives. MTV n’a pas les épaules assez larges pour en faire une oeuvre épique et on ressent déjà la baisse de budget dès l’épisode 3. D’ailleurs, après 4 épisodes, la série termine sa phase d’introduction pour enfin se sortir de sa prémisse de départ. Il restera alors seulement 6 épisodes pour conclure l’aventure. La curiosité prend le pas sur l’intérêt et l’envie de voir la suite. On espère être agréablement surpris.

 

A découvrir en France sur SyFy dès le mardi 12 janvier.