Parce que Hollywood s’appauvrit, la grosse machine va puiser ses sources ailleurs, notamment dans la littérature.

On vous mentionne 10 romans (parmi des dizaines d’autres) qui vont être adaptés cette année sur grand écran qui valent le coup d’être lus avant d’être vus de la dystopie à la chick-lit, sans oublier le thriller obligatoire.

La 5e vague de Rick Yancey (le 27 janvier 2016)

On l’a mentionné dans notre dossier de littérature young adult, vous verrez les affiches publicitaires prochainement dans nos stations de métros, Sony a repoussé la sortie française de la 5e vague de quelques semaines pour lui éviter une concurrence avec Star Wars. Mais ce qui est certain, c’est que l’dapatation du roman de Rick Yancey mise sur la fin de Hunger Games, la fin proche de Divergent et du Labyrinthe pour continuer sur la vague des phénomènes de dystopies de jeunes adultes.

Brooklyn de Colm Tóibín (sortie le 9 mars 2016)

On a tous connu un coup de blues, ou quand on est partis de la maison d’enfance pour faire ses études ailleurs un vague sentiment de mélancolie nous a submergés. Brooklyn, c’est tout ça et bien plus, quand une Irlandaise part à New York pour une nouvelle vie. Tiraillée entre deux vies, où l’amour tient une place importante mais également la notion d’appartenance et d’intégration. La bande-annonce promet un film esthétique et gracieux. Et qui de mieux que Saoirse (à prononcer « Ser-tia, comme « inertia » selon Ryan Gosling) Ronan pour interpréter son héroïne avec ses origines irlandaises ? Résultat, nomination aux Golden Globes de la meilleure actrice.

Room d’Emma Donoghue (sortie le 16 mars 2016)

Comment supporteriez-vous de vivre dans une seule chambre avec votre fils de 5 ans ? A travers les yeux du Jack, la vie confinée de sa mère et de notre narrateur se révèle sous nos yeux. Ma est captive depuis 7 ans, Jack en a 5, et sous le regard innocent du petit, on ressent bien l’oppression de la pièce sans que l’oppresseur n’ait besoin d’être présent. Quand le moment de s’enfuir se présente et s’achève sur une réussite, la réintégration ne sera pas si facile… Le film de Lenny Abrahamson a séduit nombre de spectateurs et a été nommé au titre de meilleur film pour les Golden Globes de demain, tout comme son actrice principale, Brie Larson.

Célibataire, mode d’emploi de Liz Tuccillo (2 mars 2016)

La bonne comédie adaptée d’une chick-lit comme l’était Le diable s’habille en Prada ou Confessions d’une shopaholic. Dans la bande des quatre célibataires, on retrouve Dakota Johnson, Rebel Wilson, Leslie Mann et Alison Brie pour sortir toute la nuit. Prévisible, certes, mais léger aussi. Définitivement contemporain, dans les comportement décrits, décomplexés dans les relations approchées, Célibataire, mode d’emploi entre complètement dans la chick-lit feel good.

Mike and Dave Need Wedding Dates de Mike et Dave Stangle (17 août 2016)

Le penchant masculin de la comédie mentionnée ci-dessus. Cette fois-ci, le duo de Mike et Dave se forme de Zac Efron et Adam DeVine. Des fraboys à l’américaine qui n’ont jamais grandi, mais qui réussissent à s’avérer être attachants quand il le faut, on ne s’étonne pas vraiment de la tournure des événements, mais on peut aussi esquisser un petit sourire devant les blagues un peu trop lourdes. Ils cherchent des cavalières pour le mariage de leur cousin, mais ne veulent pas y aller avec leurs copines qui peuvent trop leur prendre la tête à y lire des sous-entendus. Solution ? Poster une annonce sur Craiglist bien sûr !

Les animaux fantastiques de J.K. Rowling (16 novembre 2016)

Hallelujah ! Car qui n’a pas rêvé de replonger dans l’univers magique de Harry Potter même l’espace d’un court instant ? (« – Tu es un sorcier, Harry. – Je… Je ne suis pas un sorcier… Je suis Harry, juste Harry. ») Ce sera chose faite avec Les animaux fantastiques dont le trailer de quelques secondes met déjà l’eau à la bouche. Comme David Yates tient la barre de ce nouveau film, on ne devrait pas avoir trop de mauvaises surprises. Le prochain, l’adaptation du Quidditch à travers les âges ?

https://www.youtube.com/watch?v=F4KitcOlqKE

Orgueil et préjugés et zombies de Jane Austen et Seth Grahame-Smith

Pas encore de date chez nous pour ce phénomène littéraire, mais une sortie en VOD probablement. Le titre parle de lui-même, on fait face au classique de Jane Austen revisité par des acteurs anglais qui se prêtent joyeusement au jeu. Des zombies, des flingues, du soft gore, de l’humour noir. Que demander de plus ?

Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs (sortie le 28 décembre 2016)

Attendu ? Certes, le prochain Tim Burton promet d’en mettre plein la vue pour une histoire qui se déroule dans un orphelinat… Fidèle à son genre gothique, partant d’une sorte de conte pour enfants mais avec un univers singulier, il vous fera frissonner.

La fille du train de Paula Hawkins (prochainement)

Paula Hawkins sait comment instaurer le malaise et un manque de confiance. Qui croire ? Que s’est-il réellement passé ? Moins glauque que Gillyan Flynn mais tout aussi sombre, les personnages de Hawkins sont dépeints avec les traits de la réalité. On suit l’histoire par le bias de plusieurs narrateurs, effet difficilement transposable à l’écran, mais vu le casting (Emily Blunt, Rebecca Ferguson, Justin Theroux), peu de risques que ce soit raté malgré le déménagement de la localisation de l’intrigue de la banlieue londonienne… oui, new yorkaise. Probablement une sortie en fin d’année…

fille du train

The Choice de Nicholas Sparks (prochainement)

Comme chaque année, Nicholas Sparks a une romance qui se fait adapter. L’année dernière, c’était Chemins croisés (qui a fait connaître Scott Eastwood au monde entier), cette année, c’est The Choice avec plein de gens comme Alexandra Daddario, Teresa Palmer, des jeunes gens plutôt pas moches selon les nomes hollywoodiennes. Une histoire de destin, de fatalité, et de véritable amour sans date de sortie française actuellement, mais probablement en fin d’année comme tous ses films.

Celle avec tous les dons de M. R. Carey (un 11e film car je fais semblant de ne pas savoir compter et qu’il sortira probablement en 2017…)

Le point positif ? Il n’y a qu’un seul tome, donc on ne s’embarque pas dans une trilogie (qui finirait sur deux volets bien entendu) sans en voir le bout ! L’une des révélations de dystopies jeunes adultes pour moi cette année, Celle avec tous les dons mélange Je suis une légende avec une réserve britannique et une réflexion plus profonde qu’il en a l’air. Dans un monde contaminé, les Affamés sèment la terreur et participent à l’extinction de l’espèce humaine… Comment sauver le monde ?

celle avec tous les dons

(P.S. : Il y en a encore bien d’autres, la la littérature étant pour le moment, une source inépuisable…)