A trois jours de la sortie du nouvel opus Star Wars, nous vous parlons aujourd’hui de l’épisode IV, premier film à avoir vu le jour il y a presque 40 ans !

HIER : Téléfilms et autres curiosités

Sorti en 1977 sous le titre La Guerre des Etoiles, le premier opus écrit et réalisé par George Lucas est le lancement d’une franchise jamais vue au cinéma auparavant et le début d’une consécration sans précédent.

Il y a bien longtemps dans une galaxie très lointaine… le jeune Luke Skywalker rêve de devenir pilote. Sa rencontre avec le jedi Obi-Wan Kenobi et les droïdes C-3PO et R2-D2 va le propulser en pleine guerre civile entre l’Empire galactique mené par le sombre Dark Vador et l’alliance rebelle aidée par la princesse Leïa Organa.

Élément fondateur de l’univers Star Wars tel que nous le connaissons aujourd’hui, couronné de sept oscars, il est également l’un des premiers blockbusters de l’Histoire du cinéma à profiter d’un succès marketing conséquent, cela en partie grâce à une communauté de fans assidue et totalement dévouée et ce, malgré des débuts difficiles. A l’origine, le long métrage a été pensé pour être vu de manière indépendante : nous y trouvons un début, un milieu et une conclusion. Ce n’est qu’au vu des recettes engendrées par le film et la vente de produits dérivés que le réalisateur a pu considérer des suites. Il sera alors suivi par deux films L’empire Contre-Attaque (1980) et Le Retour du Jedi (1983) qui inscriront la trilogie dans la postérité. Le film sera remonté en 1997 afin d’y rajouter des effets numériques, Lucas jugeant la première version cinéma décevante au niveau des effets spéciaux. Seize ans après, en 1999, George Lucas décide de porter à l’écran la jeunesse et le point de bascule de l’un des méchants les plus charismatiques, Dark Vador. Cette « prélogie » connaitra également le succès mais sera tout autant critiquée, notamment par les amoureux de la première heure qui verront dans ces nouveaux films une trahison envers les originaux. Ainsi, La Guerre des Etoiles devient Un Nouvel Espoir et le quatrième épisode dans la chronologie du récit.

star wars

© D.R.

Pour l’époque, il s’agit d’un projet audacieux et d’un coup de maître de la part du réalisateur qui offre au public un film de science-fiction démesuré magnifiquement narré et superbement esthétisé. S’inspirant du western, des films de guerre ou encore des séries de science-fiction, il remet le genre au goût du jour au cinéma. Cela aura un impact considérable sur la culture populaire et de nos jours, l’univers Star Wars a ce statut de films cultes. Chaque personne, passionnée, amatrice ou étrangère, au monde cinématographique peut reconnaître un des éléments des films sans même les avoir vus : une musique, un personnage, une réplique, le titre lui-même. Il est également considéré comme l’un des meilleurs de la saga, c’est cette idée de commencement, de renouveau.

Cela est dû grâce à une histoire d’aventure intemporelle et universelle où amitié, amour et courage sont de mise. La base de la narration est courante et identifiable par tous : le voyage initiatique d’un jeune héros. De plus, l’originalité et la créativité dont fait preuve cet univers à part entière  est l’un de ses points forts. Un univers aux ressources inépuisables, encore exploité aujourd’hui, qui nous sert des personnages mémorables – Luke Skywalker (Mark Hamill), Leïa (Carrie Fisher), Han Solo (Harrison Ford) entre autres – et un méchant anthologique, Dark Vador (David Prowse). Mais aussi des costumes, des décors d’une grande ampleur et des effets spéciaux prodigieux – rappelez-vous la séquence d’ouverture, ou toutes les séquences de combat dans l’Espace. Le tout magnifié par la bande originale du compositeur John Williams, connue de tous et reprise maintes et maintes fois. Tout est mis en œuvre pour offrir aux spectateurs du spectaculaire. Le mélange des genres et la variété des thématiques abordées permettent au film d’être vu par le plus grand nombre puisqu’on y trouve de l’action, du suspens, de l’amour et de l’humour. Certes, la narration est des plus linéaires et l’intrigue relativement manichéenne mais c’est un pur divertissement qui aurait pu ne pas trouver son public. Qui aurait pu prévoir un tel succès planétaire ? Mais Lucas et le studio de la Fox ont cru en ce projet d’envergure.

star wars

© D.R.

Star Wars – Episode IV : Un Nouvel Espoir fait partie de ces films accessibles à tous, qui se partagent de génération en génération. Avec l’arrivée de l’Episode 7, le monde n’a pas fini d’entendre parler de l’indétrônable saga Star Wars.

Retrouvez dès mardi l’article d’Adrien Myers Delarue sur Star Wars – Episode V : L’Empire Contre-Attaque et demain l’article de Tom concernant le box office de la saga !