Sorti le 29 juillet dernier, Les chaises musicales, le premier long-métrage de Marie Belhomme est revenu en DVD le 8 décembre.

Perrine est une musicienne presque professionnelle. Elle vit seule et anime des goûters d’anniversaires, ou les gâche, c’est selon. Par accident, elle fait tomber un homme dans la benne d’une déchèterie. L’inconnu est dans le coma, mais Perrine est prête à tout pour qu’il se réveille. Elle s’immisce dans sa vie pour le découvrir, mais profite aussi de l’occasion pour lui emprunter son boulot, son appartement, son chien… Mais surtout, elle tombe amoureuse…

©BACFilms

©BACFilms

Un rôle sur mesure pour Isabelle Carré qui fait sourire avec sa maladresse et son style décalé. Comme dans Du goudron et des plumes ou encore Les émotifs anonymes, le personnage de Perrine cherche à bien faire mais est complètement larguée dans sa vie à cause de sa sensibilité. Quand un incident lui tombe dessus, elle ne voit pas d’autre solution que de s’approprier la vie de sa victime, et étrangement on la soutient à fond sans se dire un instant qu’elle a tort d’agir pareil. Très attachante, on anticipe déjà la belle histoire de Belle au bois dormant assez classique en somme toute.

Malheureusement, le film se repose entièrement, voire un peu trop, sur son actrice principale, toute en émotion mais peut-être pas assez en folie. Même s’il comporte un autre atout de grande qualité, la bande sonore signée Alexis HK qui nous emmène dans l’univers propre des Chaises musicales, ce n’est pas suffisant pour le distinguer. Certes, pas le film de l’année, mais un divertissement familial en musique.

Quant au DVD, pas de making-of ou de bonus, hélas !

(P.S. : En fait, les autres personnages sont juste trop transparents…)