Willow Hall est un roman graphique écrit par la talentueuse Cécile Guillot et illustrée par l’incroyable Mina M. Il est sorti le 1er novembre aux éditions du Chat Noir dans la collection Graphicat. Il s’agit d’une œuvre où se mélangent des illustrations sombres et magnifiques à des lettres écrites par une femme qui doit s’occuper d’une enfant dans la mystérieuse demeure de Willow Hall. Très vite, la demoiselle va se rendre compte que l’enfant, tout comme la bâtisse, sont très étranges…

Willow Hall fait partie de ses livres objets que l’on rencontre rarement mais que l’on veut conserver dans son état d’origine le plus longtemps possible. Un petit bijou que l’on garde jalousement et que l’on ne cesse d’admirer, tout comme Gollum et son précieux anneau…

Willow-Hall1907, Emily Perkins a été engagée pour un an comme gouvernante à Willow Hall avant de pouvoir se marier avec Dorian Oakwood. Nous suivons l’histoire d’Emily à travers les lettres qu’elle écrit à Dorian depuis le manoir. A chaque page, nous découvrons un peu plus l’histoire de la demoiselle ainsi que la mystérieuse fille qu’elle garde, le tout sublimement illustré. Chaque jour, Emily en apprend plus sur les secrets de Lorena et rentre dans un univers fait de ténèbres, de désespoirs et d’émerveillement.

J’ai découvert Cécile Guillot avec sa saga Fille d’Hécate et j’ai tout de suite apprécié son style d’écriture. Ici, même si le format change un peu, on retrouve ce que l’on aime chez cette auteure : en quelques lignes, elle parvient à rendre le livre mystérieux envoûtant . Grâce à la courte biographie en début de livre, on comprend encore plus ce choix de nous entraîner dans une histoire où l’enfant est effacé, comme dans son propre monde. Cécile mélange le réel et l’imaginaire avec brio pour toucher encore plus le lecteur.

Je connais Mina M grâce aux couvertures qu’elle a déjà réalisées et je dois dire, une fois encore, que ses illustrations sont tout simplement incroyables ! Elles accentuent le mélange de fascination et de noirceur à cette œuvre. Le mystère plane et le lecteur est emmené dans cet univers onirique captivant dès la première page. J’ai rarement vu des illustrations aussi envoûtantes, elles nous happent et nous entraînent de force dans les ténèbres de Willow Hall.

© Mina M pour Willow Hall

© Mina M pour Willow Hall

En résumé, Willow Hall est une œuvre fascinante qui saura plaire à tout le monde. Le duo Cécile Guillot / Mina M se complète parfaitement et nous délivre un artbook surprenant. Seul petit point négatif : c’est un peu court et on en redemande !

« Les murs semblent me chuchoter des prières que je ne comprends pas… Les ombres s’allongent, chaque coin paraissant cacher quelque monstre à l’affut… Tout ici n’est que ténèbres et désespoirs. »