Après les 9h10 de TOKYO REVERSE, Simon Bouisson revient avec un projet encore fou, un film où vous êtes le monteur. WEI OR DIE est disponible dès aujourd’hui.

WEI : WEEK-END D’INTÉGRATION (productions Résistance Films, Cinétévé et France Télévisions Nouvelles Ecritures), ils avaient deux jours pour s’intégrer, tout aurait dû rester secret.

Ce postulat prend tout son sens après 45 minutes. Sur la base d’un retour en arrière, WEI OR DIE redéfinit l’enquête policière en vous mettant, vous, spectateur, dans la peau de celui qui dérushe, celui qui monte les images. A la fois monteur et dérusheur, enquêteur et voyeur, vous naviguerez parmi 2h25 d’images pour recréer les événements sur 45 minutes.


Wei or Die

Le concept est simple, la police récupère tous les appareils vidéos de la soirée après la découverte du cadavre d’un étudiant dans un lac. Remettant toutes les vidéos dans la chronologie de la soirée, vous n’avez plus qu’à sélectionner les images que vous voulez voir. Ce projet original a conquis en quelques minutes. La qualité de production est là mais surtout, la qualité technique est présente. La navigation entre les différentes vidéos est d’une fluidité exemplaire sur le site. Un clic et vous changez d’endroit, d’ambiance, de personnages. Rien ne vous arrête si ce n’est… la limitation du concept. On parle de 80 appareils vidéos mais il est évident que ce serait impossible à gérer. Vous aurez donc une dizaine de caméras tenues par une dizaine de personnages principaux. WEI OR DIE nous plonge dans une soirée d’intégration avec brio. Les acteurs sont justes, assez libres, convaincants, la réalisation assez dynamique et la photographie plutôt exemplaire.

wei or die

Emballé par une bande-son signée SUPERMEN LOVERS entre autres, cet objet filmique est très ludique. On regrettera que le scénario ne change pas et que l’intéractivité reste vraiment formelle. Niveau scénario, on reste dans la simplicité et le mini twist, assez drôle et glauque, vient un peu abruptement. WEI OR DIE se permet de la nudité, des moments de mise en scène travaillée, des bizutages tendus et une ambiance vraiment palpable. Empruntant à PROJET X par beaucoup d’aspect, l’immersion du spectateur fait franchir un nouveau pas au concept de found-footage.

La technique rend le tout très immersif alors direction le site officiel du film pour découvrir toutes les possibilités de montage.

-> http://wei-or-die.nouvelles-ecritures.francetv.fr/ <-