Mon Roi, nouveau film de Maïwenn, sort aujourd’hui. Très attendu après Le bal des actrices et Polisse, ce film a valu à Emmanuelle Bercot de remporter le Prix d’interprétation féminine à Cannes.

Tony et Georgio se rencontrent lors d’une soirée. Ils passent la nuit à discuter et se séparent au petit matin. Tony est rapidement attirée par l’assurance de Georgio. Après quelques mois de relation seulement, Georgio exprime à Tony l’envie d’avoir un enfant avec elle. Cette dernière est très étonnée. Elle ne cesse de se demander ce qu’un homme comme Georgio peut trouver à une femme comme elle… Au fil des bouleversements qui surviennent dans leur vie de couple, Georgio et Tony s’éloignent, se déchirent, se retrouvent, se rapprochent…

Mon-RoiMon Roi est l’histoire d’un homme et d’une femme qui se déchirent tout en restant irrémédiablement attirés l’un par l’autre. Leurs destins semblent liés par une force invisible qui les dépasse et qui au final, les rend malheureux.

« C’est l’histoire d’une fille qui ne comprend pas trop ce qu’elle fait avec cet homme ». Ce postulat simple, Maïwenn avait l’idée de le développer en long métrage depuis longtemps. L’histoire de ce couple est plutôt raconté du point de vue féminin car, comme elle le dit à chaque fois, les femmes l’inspirent davantage que les hommes.

Ce qui frappe dans les films de Maïwenn, ce qui avait déjà séduit notamment dans Polisse, c’est le naturel et la beauté qui se dégagent des personnages. Sa façon de filmer donne l’impression d’observation de réelles scènes de vie.

Le prix d’interprétation féminine de Cannes était largement mérité. Emmanuelle Bercot interprète Tony avec justesse et naturel. Ce visage d’actrice quasiment inconnu (Bercot étant surtout réalisatrice) aide à croire au personnage. Cassel, quant à lui… fait du Cassel. Heureusement qu’il a du talent, sinon cela aurait pu être catastrophique… Ce rôle lui va en tout cas comme un gant : il semble parfait pour interpréter cet homme plein d’assurance et en proie à quelques démons…

« On devrait sortir de ce film en ayant toujours envie de tomber amoureux et que même si ça ne rend pas toujours heureux, cela vaut le coup de prendre des risques et d’y aller quand même », espère Maïwenn. Pour être honnête, ce n’est pas ce que j’ai ressenti en sortant… Mon Roi est un film très triste, qui traite davantage des errances et de l’incompréhension de chacun des protagonistes, plutôt que de la promesse d’un bonheur possible…