La comédie romantique sortie en 2012 a enfin trouvé une place en VOD chez nous (code disponible dans le DVD d’Adaline notamment).

Tout comme les 500 jours ensemble qui annonce d’emblée la couleur, non, ce n’est pas une histoire d’amour, mais une histoire qui parle d’amour, et parfois l’amour se transforme.

Le film commence alors que Celeste et Jesse, après six ans de mariage, sont sur le point de se séparer, tout en restant les meilleurs amis. Pendant des années, ils ont vécu un mariage heureux, les images qu’on voir dans le pré-générique en témoignent. Avec les prémisses de départ, on pourrait croire qu’on connait par cœur ce genre de romcom. Toutefois, Celeste & Jesse Forever ne se contente pas d’analyser la romance moderne, le film tente également de donner la parole aux principaux intéressés.

©Sony

©Sony

Rashida Jones et Andy Samberg forment le couple de Celeste et Jesse, des bobos de Los Angeles. On savait déjà que Rashida Jones possédait une dimension dramatique, mais pour la toute première fois, l’ancienne star du SNL Andy Samberg ne joue pas un personnage grotesque mais sensible. Tout les oppose, l’un adore glander sans faire d’effort tandis que l’autre vient de sortir un livre à succès. Si on ne doutait pas de leur capacité à faire rire, on les attendait au tournant sur le registre émotionnel. Pour autant, leur alchimie se ressent à l’écran et ils rendent Celeste et Jesse particulièrement attachants. Bien que divorcés de fait, ils continuent à vivre ensemble comme prouver qu’ils ne tombent pas aussi bas que les gens qui se disputent définitivement après un divorce. Cela rend les réunions difficiles à appréhender pour leurs amis, qui leur font bien comprendre que la situation n’est pas normale.

Co-écrit par Jones et Will McCormack (A to Z), le film se concentre sur l’écriture des personnages et c’est pourquoi, les personnages secondaires tendent à voler la vedette. Notamment Ari Graynor (qu’on aimerait revoir sur nos écrans), Chris Messina toujours présent pour un film à Sundance, et Elijah Wood dans un rôle à contremploi. Malgré ses nombreuses qualités, Celeste & Jesse Forever rentre complètement dans la catégorie des romcoms indépendants mélancoliques qui, à force de vouloir trop en faire et de dire trop de vérités, oublie de donner une seconde chance à l’amour mais réussit à se démarquer du reste.

(P.S. : il a mis énormément de temps à sortir, mais mieux vaut tard que jamais.)