On vous avait mentionné Con Man, la web-série d’Alan Tudyk et Nathan Fillion dont le financement avait commencé sur Indiegogo, elle débarque enfin sur la plateforme Vimeo à la demande au rythme de trois épisodes durant trois mercredis, jusqu’au 21 octobre !

La cagnotte Indiegogo a fini par atteindre plus de 3 000 000 $ pour un objectif de 450 000 $ à l’origine… On dit un grand merci aux browncoats pour les 13 épisodes et une saison 2 en cours de développement…

La nouvelle websérie Con Man est meta, qu’on se le dise. Wray Nerely (Alan Tudyk) est un acteur qui a connu son moment de gloire en tant que pilote dans une série de science-fiction annulée au bout d’une seule et unique saison et se traîne désormais de convention en convention. Son meilleur ami, Jack Moore (Nathan Fillion) jouait le capitaine de cette série mais lui a réussi à passer au grand écran avec éclat. NON, IL NE S’AGIT PAS DE FIREFLY. La feu série se nomme Spectrum, et a subi une méchante annulation d’une grande chaîne télévisée. Ça vous rappelle quelque chose ?

Bon, précisons maintenant que Con Man s’inspire d’événements qui sont vraiment arrivés à Tudyk comme le coup des toilettes vu dans le premier épisode et le teaser. Outre une bonne partie du casting de Firefly, s’enchaînent également des guest-stars du wehdonverse comme Felicia Day, Seth Green ou encore Amy Acker, mais du fandom de la science-fiction en général comme Michael Trucco et Tricia Helfer (Battlestar Galactica), Emily Kinney, Casper Van Diem et Mindy Sterling pour ne citer qu’eux. Oui, ça en fait un paquet. Certains joueront une version parodiées d’eux-mêmes, d’autres joueront des personnages fictifs.

©Indiegogo

©Indiegogo

Mais alors, qu’est-ce que ça donne ? Ben franchement, ça envoie du lourd. Les quatre premiers épisodes disponibles révèlent un peu les dessous des conventions, mais aussi les sentiments d’un invité blasé qui ne reflète pas vraiment la personnalité du personnage que les spectateurs sont venus à apprécier. Wray regorge de rancœur, envers ses fans, envers la série, et arbore même une certaine jalousie envers son meilleur ami, mais quelque part, il sait pertinemment qu’il devrait être reconnaissant à ces mêmes gens.
Ensuite, le format de la série permet une largesse de créativité, que ce soit avec les méthodes visuelles ou encore des séquences assez originales. L’histoire forme un ensemble cohérent jusque-là, et on sent bien que le reste continuera sur ce chemin.

On aime aussi les acteurs qui jouent leur propre rôle, comme Sean Astin et toutes les blagues de hobbit qu’il récolte, mais aussi les petites références clairement destinées aux fans de science-fiction. Un peu de second degré ne fait de mal à personne ! Après, ils ne sont pas le seul public, puisque l’humour est assez universel même pour les non-initiés mais un peu à la The Guild (la websérie de Felicia Day), le parti pris ressort assez en évidence. Le monde des conventions détonne un peu, avec ses fans et des accros assez hardcore, mais aussi plein de gens qui se sont sentis inspirer par telle ou telle série. Du coup, le commun du peuple peut se retrouver un peu ignorant et perdu, mais il ne faut pas les renier pour autant !

https://vimeo.com/ondemand/conman

(P.S. : Regarder la websérie a malheureusement un coût, celui de 13,99 € pour la saison entière…)