Sorti directement en vidéo le 19 août dernier, The Patrol est le premier long métrage de l’ancien officier Tom Petch qui signe également le scénario. Un film de guerre innovant axé sur la psychologie de ses personnages qui, pourtant, déçoit.

En 2006 au Royaume-Uni, le Ministre de la Défense annonce le déploiement de troupes britanniques dans la province d’Helmand en Afghanistan. The Patrol met en avant un mentor opérationnel de l’armée britannique et son équipe de liaison en accord avec les actions menées par l’OTAN. Alors que l’insurrection des Talibans pèse de plus en plus sur les soldats, les problèmes liés à leurs opérations obligent les hommes à se remettre en question et à remettre en question leur rôle dans cette guerre.

D’entrée de jeu, nous remarquons que le film comporte des aspects attribués généralement au documentaire ou au reportage avec l’utilisation d’une voix off, celle de l’officier-narrateur qui débat sur ce que nous voyons à l’écran, ainsi que des images filmées caméra à l’épaule, souvent tremblantes (parfois trop) et presque volées qui nous plongent au cœur des conflits du groupe de soldats. Ce qui, bien entendu, procure une forte impression de réalisme à l’histoire. Une histoire intéressante qui se concentrent sur un petit nombre de personnages dans le but de bien les développer mais le réalisateur échoue partiellement de ce côté-là, en partie à cause d’une durée de film trop courte. En effet, le film ne dure qu’une heure et vingt minutes ce qui donne une impression d’histoire sous exploitée avec des personnages intéressants mais déjà-vu qui auraient gagné à être plus creuser. Le personnage de l’officier Richardson est attrayant puisqu’il se situe durant tout le film dans une position difficile, entre suivre les ordres donnés et compatir pour ses soldats dont il a la charge, il est en quelque sorte le fil conducteur cependant nous n’avons que très peu d’empathie pour lui, ni pour les autres, nous avons du mal à nous attacher à eux en les suivant dans une mission presque quelconque qui comporte de grands enjeux qu’on ne montre jamais – cela dit, les ennemis ne sont également jamais montrés, nous restons constamment aux côtés des Britanniques.

the patrol

C’est là l’un des autres aspects du film, il est froid. Froid dans sa mise-en-scène, dans son traitement global, bien que ce soit en lien avec son sujet : remise en question de la guerre par les soldats. Que se passera-t-il le jour où les soldats décideront qu’ils n’ont pas à se battre plus qu’un autre pour un pays qui les ignore ? Par ailleurs, il faut préciser que ce film ne comporte que très peu de scènes d’action – 3 ou 4 scènes d’échanges de tirs. Ce qui pourra en dérouter certains s’ils s’attendent à de grandes séquences épiques. Le film choisit de suivre un rythme lent, posé établit uniquement sur les relations entre ses personnages – ce qui est un très bon point en soi. Malgré quelques passages remplis de tension, nous regrettons globalement que le film n’aille pas plus loin dans ses idées. On en ressort quand même avec l’impression qu’il ne s’est pas passé grand chose. Les acteurs sont plutôt bons et le résultat reste correct pour un premier film, dommage qu’il ne soit pas plus intense et incisif.

 

Description du Blu-ray :

Version Française : 5.1 DTS-HD Master Audio

Version Originale ST : 5.1 DTS-HD Master Audio

Supplément : un making-of d’une vingtaine de minutes – le réalisateur et les acteurs discutent de l’histoire et du tournage.