La vie selon Nora de Linda Yellin sort aujourd’hui aux éditions Milady. On suit l’histoire de Molly, journaliste dans un magazine en vogue, qui n’hésite pas à sauter en parachute ou encore tester les portiques de sécurité avec un vibromasseur pour écrire sa chronique hebdomadaire. Jusqu’au jour où sa patronne lui demande d’écrire un article sur l’amour à la manière de Nora Ephron, la scénariste de Quand Harry rencontre Sally

La vie selon Nora débute avec l’historique relationnel de Molly. Elle est toujours tombée amoureuse d’hommes absolument ignobles. Son ex-mari est un cliché ambulant : brillant avocat qui jouit d’une notoriété admirable, il a fini par la tromper avec sa secrétaire. Depuis, Molly ne croît plus en l’amour, elle n’a plus confiance en les hommes.

la-vie-selon-noraOn enchaîne ensuite avec son historique professionnel. Jeune auteure inconnue, elle rêve d’avoir sa rubrique dans un magazine où elle pourrait écrire sur des choses qui la passionnent. Mais voilà, même si, quelques années plus tard, elle a décroché un job de rêve, les chroniques qu’elle écrit sont toutes plus tragiques les unes que les autres. Sa patronne n’hésite pas à lui refourguer des sujets atroces comme, par exemple, passer un portique de sécurité avec un rouge à lèvre vibromasseur afin de vérifier s’il sonne ou non.

Un jour, elle a l’opportunité d’avoir finalement droit à sa propre rubrique. A une condition : réussir à écrire un article sur l’amour à la manière de Nora Ephron, la scénariste de Quand Harry rencontre Sally, Nuits blanches à Seattle ou encore Julie et Julia. Molly devra déployer des trésors d’ingéniosité afin d’obtenir ce qu’elle a toujours souhaité. Le tout, en tentant d’allier vie privée et vie professionnelle. Car si Molly ne croit plus en l’amour, elle a pourtant quelqu’un dans sa vie.

La vie selon Nora est un roman que j’ai adoré. Je n’ai pas pu lâcher le livre des mains et l’ai fini d’une traite tant l’histoire est originale et terriblement bien écrite. Linda Yellin est une grande fan de Nora Ephron et cela se voit ! Les références cinématographiques sont nombreuses et le lecteur se surprend à connaître effectivement toutes ces comédies romantiques. Qui n’a pas aimé Nuits blanches à Seattle ? Le personnage principal, Molly, va devoir revoir les films afin de trouver l’inspiration et elle comparera, avec justesse, fiction et réalité.

Le gros point fort de La vie selon Nora est le style d’écriture de l’auteure. Molly est le narrateur et elle est chroniqueuse dans un magazine. Lorsqu’on la lit, on a l’impression de tomber dans un épisode de Sex and The City lorsque la voix de Carrie nous parle de la vie en général. Le roman entier est une sorte de chronique et c’est tout à fait exceptionnel.

Linda Yellin, auteure de "La vie selon Nora"

Linda Yellin, auteure de « La vie selon Nora »

Le second point fort du roman est l’histoire en elle-même. Molly va avoir des opportunités en or tant dans sa vie privée que dans sa carrière mais ce n’est pas pour ça qu’elle saura les saisir. La véracité de l’histoire rend La vie selon Nora totalement addictif. Molly est un personnage qui va bientôt atteindre la quarantaine et toutes les lectrices pourront s’identifier à elle. Ses soucis du quotidien sont aussi, d’une certaine manière, les nôtres et cela ne fait que la rendre encore plus touchante.

La vie selon Nora est une très belle découverte. Un livre qui va rendre accro de nombreuses lectrices grâce à une histoire sublime et une écriture magique. J’ai hâte de découvrir les autres livres de Linda Yellin.

« […] Nous nous engageâmes dans un débat animé sur les défauts rédhibitoires des hommes. L’absence de pénis se maintenant en tête de liste.

– Des ongles sales, proposa Kristine.

– Une transpiration abondante, enchérit Angela.

– Une énorme pomme d’Adam, reprit Kristine.

– La manie de qualifier les seins d’une femme « melons » ou de « pare-chocs » ! m’exclamai-je. »