Mort, le tome 3 des Cavaliers de l’Apocalypse de Larissa Ione, est sorti en format poche aujourd’hui aux éditions Milady. C’est au tour de Thanatos, destiné à devenir Mort si son sceau se brise, de devoir combattre son horrible frère.

Après Ares/Guerre et Limos/Famine, c’est au tour de Thanatos/Mort de raconter son histoire. J’attendais ce tome avec grande impatience puisque c’est un personnage que j’ai adoré dès que l’auteure nous l’a présenté. La Mort est un Cavalier de l’Apocalypse super puissant qui cache un énorme secret et qui doit vivre avec tous ses péchés. Son agimorthus était sa virginité et, à la fin de Famine, Thanatos a été piégé par les Gardiens aegis qui lui ont envoyé la sublime Regan pour le tenter. Tous deux ont été victimes d’un enchantement et ont finalement couché ensemble. Le sceau de Thanatos devait alors être brisé mais cela n’a pas été le cas…

mort-cavaliers-ioneMort commence donc avec cette intrigue insoutenable. On découvre alors, même si on s’en serait douté au vue des explications données dans le tome précédent, que l’agirmorthus de Thanatos est en fait son futur enfant. Or, voilà que Reagan est enceinte ! Thanatos est alors pris d’une rage folle et va tenter de retrouver la belle qui s’est planquée chez ses amis Gardiens. Si jamais son frère Pestilence la trouve avant lui, il la tuera. Notre héro deviendra alors définitivement Mort et succombera à son côté diabolique.

Mort est franchement le meilleur tome de la saga Les Cavaliers de l’Apocalypse (en tout cas pour le moment). Le suspense est incroyable, les personnages sont tout simplement sublimes et le talent de Larissa Ione est encore plus flagrant. L’histoire est totalement addictive et nous oblige à lire les pages d’une traite. Comme je m’y attendais, j’ai été subjuguée par Thanatos et son passé. C’est un personnage touchant et incompris. Il arrive à faire ce que Guerre et Famine n’ont pas réussi : nous surprendre totalement.

De nouveaux êtres surnaturels vont faire leur apparition et les vampires de Thanatos seront au cœur d’une nouvelle intrigue. Thanatos ne saura plus vers qui se tourner car les trahisons viendront de toutes parts. Le lecteur, quant à lui, était certain de pouvoir faire confiance à certains personnages…. et va vite déchanter ! Le suspense est bien au rendez-vous et le lecteur finit ce tome totalement conquis.

J’ai hâte de découvrir le dernier volet de la saga Les Cavaliers de l’Apocalypse car la fin de Mort nous donne une nouvelle intrigue à nous mettre sous la dent. Il sera consacré à Pestilence, ce frère qui a semé la mort et la destruction parmi les hommes.

« Depuis qu’il avait été condamné à incarner Mort si son sceau venait à se briser, Thanatos pensait que son agimorthus était sa virginité. Il avait couvé sa queue comme un précieux trésor. Même s’il était dévoré par ses besoins sexuels, à deux doigts d’imploser, il avait mis un point d’honneur à rester puceau, bon Dieu !

Jusqu’à ce que Regan se pointe avec son corps envoûtant, ses intrigues sournoises et son hydromel trafiqué. »