Premier jalon avec Man Of Steel, premier vrai test avec Batman V Superman, Warner et DC ont une mission : faire oublier l’hégémonie Marvel.

Alors que la Phase 3 Marvel se présente, DC a du pain sur la planche. Le patron de Warner, Greg Silverman a un peu révélé ses plans pour l’univers des superhéros.

Nous avons une grande stratégie. Nous voulons prendre les personnages et les mettre entre les mains de grands réalisateurs. Vous verrez la différence quand vous aurez  Batman v. Superman, Suicide Squad, Justice League  et tout le reste » déclare t-il. Il est vrai que même ava,t l’unviers partagé, DC et Warner ont toujorus privilégié le regard du réalisateur plutôt que le sujet. Nolan, Burton, Snyder, Singer sont plus des faiseurs que des Yes Man comme les frères Russo, Johnston, Favreau… Evidemment Black, Whedon, Brannagh ne sont pas des manchots mais ils se sont vendus à Marvel (et à Kevin Feige) pour beaucoup.

A défaut d’unité, les films DC peuvent-ils alors offrir une certaine cohérence à trop vouloir laisser le réalisateur décider ?
Avec Patty Jenkins  sur Wonder Woman, James Wan à la barre d’Aquaman, ce sont Phil Lord et Chris Miller (Lego Movie, 21 Jumpstreet) qui seraient en lice pour The Flash.

Intensité et sérieux sont à privilégier. Les réalisateurs sont là pour faire de grands films sur des superhéros et non pas des films de superhéros. Quand vous essayez de faire des bons films, vous parlez philosophie du personnage et développement. Il y a aussi de l’humour, c’est important. » précise Silverman, de peur de taxer les films DC de trop sérieux ?

“Patty est venu et fait du très bon travail. Elle est là, pas parce que nosu avions besoin d’une réalisatrice mais parce qu’elle dirige très bien les personnages féminins comme dans Monster. » ajoute Silverman.