Ex Heroes est le premier tome d’une saga zombie écrite par Peter Clines, sorti le 8 avril dernier aux éditions Panini. Nous rencontrons plusieurs super-héros qui font face à la plus grande épidémie que la Terre ait connue : les humains se transforment en zombies. Ils ont construit un abri pour les quelques milliers de survivants et s’occupent du ravitaillement. Si les ex-humains sont de redoutables prédateurs, il en va de même des Seventeen, un gang mené par un chef surpuissant qui veut contrôler la ville et tuer les derniers super-héros.

En commençant Ex Heroes, j’avais peur de tomber sur un livre qui reprend tout ce qui a été vu et lu sur les zombies. Peter Clines a tout de même réussi son pari en nous immergeant dans son univers original moitié mort-vivants, moitié X-Men. Autre originalité : les contaminés ne seront pas appelés zombies mais Ex, pour faire référence à ex humains. C’est assez bizarre que ce mot soit utilisé dans le titre pour faire référence aux super-héros… Au fil de l’histoire, le lecteur va se poser beaucoup de questions mais ce n’est qu’à la toute fin que les réponses nous seront données.

ex-heroesEx Heroes commence tout de suite en mode survie. Peter Clines va nous donner quelques chapitres flash-back qui vont nous faire comprendre comment l’épidémie a pris de l’ampleur. On découvre l’histoire de chaque super-héros qui sera alors narrateur. Ces chapitres sont vraiment intéressants et utiles à la compréhension de l’histoire et des personnages d’Ex Heroes.

Troisième originalité : les zombies ne sont pas vraiment un souci, car les survivants sont en sécurité, protégés par les héros quand ils doivent sortir. Le véritable problème, c’est le gang des Seventeen, appelé SS, qui a trouvé le moyen d’accroître sa population. Ce gang cherche à tuer les héros pour devenir le maître de la ville. Ceci constituera l’intrigue principale d’Ex Heroes et malheureusement, elle tarde à venir.

Si la première moitié du livre m’a semblé longue (explication du fonctionnement des survivants), la deuxième moitié d’Ex Heroes devient très vite addictive, servie par une intrigue intéressante et des personnages que l’on connaît beaucoup mieux. Les héros ont tous des faiblesses car ils sont à la base d’anciens humains. Un retournement de situation va nous laisser bouche-bée vers la fin de l’histoire : on ne l’aura pas vu venir !

Peter Clines, auteur de la saga "Ex Heroes"

Peter Clines, auteur de la saga « Ex Heroes »

Ex Heroes est un bon roman zombie assez original et avec des répliques plutôt drôles. Les références cinématographiques sont nombreuses et nous feront sourire tout au long de l’histoire. Les personnages sont vraiment très bien créés, même s’ils ne sont pas véritablement attachants. Le héros Saint George est un personnage que l’on voit évoluer au cours du roman, mais je ne l’ai apprécié qu’à la toute fin. Je déplore également le manque d’action, le manque d’explications quant à l’origine des pouvoirs des super-héros et les longueurs dans la première moitié de l’histoire. Il ne faut cependant pas oublier que Peter Clines a réussi là où certains ont échoué : il a créé une histoire apocalyptique en y insufflant des éléments originaux. Ex Heroes est une saga qu’il faut découvrir ne serait-ce que pour ce côté inventif mais aussi pour ces références assez hilarantes au monde du cinéma.

« – Alors, t’as aucune idée de ceux que t’as eus ? demanda-t-il. […]

– Quelques stars de la télé, répondit-elle. Je ne me souviens d’aucun de leurs noms. Le type qui jouait le docteur House. Apparemment, c’était une star. Comme la femme du film d’assassins.

– Lequel ?

– Je ne sais pas. Celui avec le mari et son épouse. Chacun ignore que son conjoint est en réalité un tueur. Les Smiths ?

Mr & Mrs Smi… putain de merde ! T’as buté Angeline Jolie ? […]

– Mais comment t’as fait pour liquider Angelina Jolie ?

– Je lui ai brisé le cou. Rien de bien compliqué. »