D’épisode en épisode, The Flash est généreuse avec son public et ce 1×20 le prouve encore. Spoilers très minimes.

L’aspect feuilletonnant de Flash prend tout son sens avec l’enquête sur Wells. Un tournant jouissif se déroule sous nos yeux après 40 minutes assez brouillonnes. Passant d’une intrigue à une autre, d’une ambiance à une autre, The Trap arrive cependant à proposer une certaine consistance de son univers assez appréciable. A part Caitlin, chacun trouve sa place dans cet épisode. Les faiblesses relevées durant les épisodes précédents et notamment Out Of Time se retrouvent ici presque excusées par une générosité percutante. Tout avance, les personnages ne réagissent pas de façon idiote face aux événements (même si Grant Gustin ne sait DEFINITIVEMENT pas jouer la gêne) à l’image de la première scène qui aurait pu être un gâchis si le dénouement proposait une impasse. A contrario, rien ne semble aller à l’encontre des personnages. L’adjuvant et l’opposant n’ont aucun obstacle.

flash

The Flash — « The Trap » — Image FLA120B_0011 — Pictured: Carlos Valdes as Cisco Ramon — Photo: Cate Cameron/The CW — © 2015 The CW Network, LLC. All rights reserved

Le retournement de situation de fin d’épisode est peut-être le point faible de la narration globale de la série. Les facilités se retrouvent alors expliquées par un trick bas du front qui souligne le côté brouillon des situations et justifient à lui seul l’approche simpliste des intrigues et des dénouements. « Tout était prévu » est la solution la moins contraignante et la plus efficace pour s’en sortir. Dommage que les idées proposées n’élèvent pas The Flash à un niveau qui dépasse celui du simple divertissement.
Dommage que la scène du pont avec Iris trouve un écho dans unf lashback à l’aide d’une astuce cousue de fil blanc. On préfère repenser à Lois et Clark et la fin de la saison 2…

The Flash reste un impressionnant barnum d’intrigues rythmées et tous les noeuds mis en place depuis 20 épisodes vont se retrouver et exploser dans les épisodes à venir. On sent la maitrise des sujets et on ne peut pas dire que c’est un cas fréquent dans les séries. 3 épisodes restent pour conclure cette saison 1 fraîche et gourmande. Plus on avance et plus on se demande si le plus grand défi de la série n’est pas de trouver les ignéédients pour la saison 2.