Insatiable de Meg Cabot est sorti le 14 janvier dernier au Livre de Poche. Meena Harper pensait tout connaître de la mort. La jeune femme peut, d’un seul regard, vous dire comment vous allez décéder. Elle ne croyait cependant pas que les vampires, ces êtres de sang-froid, existaient réellement. Sa vie va basculer…

Insatiable raconte l’histoire de Meena Harper, une femme un peu étrange. Elle travaille comme dialoguiste d’un soap opéra très célèbre aux Etats-Unis, vit avec son chômeur de frère, tente de rentrer chez elle sans que sa voisine, qui veut absolument la caser, ne lui tombe dessus, adore promener son chien Jack Bauer. Mais surtout, elle est capable de vous dire comment vous allez mourir.

insatiable-meg-cabotMeena adore son métier et le feuilleton pour lequel elle travaille, Insatiable, qu’elle regarde depuis toute petite. Lorsque la promotion qu’elle méritait tant lui passe sous le nez pour être donnée à la nièce des créateurs du soap (une vraie garce), elle pense que sa journée ne peut pas être pire. Pourtant, si : Shoshona, la fameuse garce, veut changer complètement le feuilleton et y inclure des vampires, qui sont totalement tendance.

Dépitée, Meena rentre chez elle où elle croise, comme tous les jours, sa voisine pipelette qui la convie à un repas chez elle pour lui présenter un prince (rien que ça !), cousin de son mari. Meena finit par accepter. Lors d’une promenade avec son chien, elle se fait attaquer en plein Manhattan par une bande de chauve-souris ! Heureusement, un très beau jeune homme réussit à la protéger et la raccompagne même jusque chez elle… alors qu’elle ne lui avait pas donné son adresse ! Il s’agit en fait du mystérieux prince que Meena va rencontrer le lendemain chez sa voisine. Elle va tout de suite l’apprécier mais ne comprendra pas pourquoi il est aussi secret. Le lendemain, la jeune femme se fait kidnapper dans son propre appartement par un fou qui recherche un repère de vampire. Quelle semaine de folie… !

Insatiable est un roman qu’il faut apprécier pour l’histoire en elle-même et non pas pour les scènes d’actions ou de romance. Ne cherchez pas, il n’y en a presque pas ! Dans la première moitié du livre, le lecteur va découvrir la vie de Meena, ses amis, sa famille. L’écriture est telle que le manque d’action ne nous dérange pas d’emblée. Cependant, au bout d’un moment, l’histoire s’essouffle : il est grand temps que quelque chose se passe. Heureusement, Meg Cabot met fin à nos souffrances et sert quelques scènes de bagarre, mensonges et trahisons.

Meg Cabot, auteure d'Insatiable

Meg Cabot, auteure d’Insatiable

Les personnages sont bien inventés : on arrive tout à fait à se les imaginer. L’insupportable frère de Meena est agaçant, mais il rehausse le récit de ses idées et de ses actes inconsidérés. Insatiable est un de ces romans où l’histoire prime sur l’action. Meg Cabot joue avec le phénomène de mode que sont les vampires. L’Héroïne, Meena, se moque ouvertement de cette tendance et fera sourire le lecteur avec ces vérités balancées aux fans des dents pointues. Le lecteur rira d’autant plus lorsque Meena fera la rencontre du prince et qu’elle tombera instantanément sous son charme.

En résumé, Insatiable est une bonne histoire avec de très bons personnages, mais le manque d’action est à déplorer. C’est un roman qu’il ne faut tout de même pas rater, ne serait-ce que pour l’imagination et l’humour de Meg Cabot.

« – Je n’ai pas le temps de t’aider à mettre à jour ta page Facebook, Paul ! J’ai rendez-vous avec Sy dans une minute.

– J’en déduis que tu n’es pas au courant, répondit-il avec morosité.

– Au courant de quoi ? demanda-t-elle, la bouche pleine.

– De Shoshona.
Le sang de Meena se figea.

Ainsi, ça avait fini par arriver. Or, c’était sa faute, puisqu’elle n’avait rien dit. Mais comment prévient-on une fille que sa « gymnorexie » est sur le point de la tuer ? Les tapis de course n’étaient pas spécialement connus pour être meurtriers, et Shoshona était si fière d’entrer dans des pantalons taille30.

– Elle… elle est morte ?

– Non, sursauta Paul en lui jetant un coup d’œil curieux. Elle a décroché le poste de coordinatrice d’écriture. Hier soir, je crois.

Meena manqua de s’étouffer. »