Après l’épisode précédent, survendu, il était difficile de ne pas attendre ce 16è épisode.

On reprend là où le 1×15 se terminait. Flash se retrouve dans le passé quelques heures avant sa tentative de sauver Central City.

Rien de plus, rien de moins. L’épisode prend le contrepied audacieux (?) de ne pas réutiliser les intrigues lancées dans l’épisode d’avant c’est à dire des choix scénaristiques dignes d’un season finale entre mort, révélation et coup de théâtre. De ce fait, l’épisode perd beaucoup d’intérêt surtout quand on comprend assez vite que l’intrigue principal est centré sur les états d’âme d’un Barry Allen mal interprété par Grant Gustin qui ne sait pas jouer le surjeu. Impensable. Quand il se retrouve devant Iris, on n’y croit pas une seule seconde. Déjà que cette amourette est gonflante mais là, ce n’est ni fait ni à faire (j’adore cette expression ringarde).
A part ça, Cisco voit son frère, Caitlin fait de la figuration et les frères Snart sont de retour. C’est un plaisir de voir le duo de Prison Break (accompagné par Peyton List dans le rôle de la soeur) de retour mais ils ne portent pas suffisamment l’épisode sur leurs épaules. Leur intrigue est assez faiblarde. Il faut attendre la toute fin pour trouver un peu de consistance. En effet, j’ai appris que le choix entrepris et la décision prise entre Cold et Flash est assez cohérent avec la psychologie du personnage joué par Wentworth Miller par rapport aux comics. Je me disais aussi que l’identité de Flash était un moyen de pression plus qu’un moyen de le détruire. Il était évident que l’annonce d’un spin-off avec ces personnages allait leur éviter un destin funeste.

rogue

©CW

Si l’épisode est en soi plutôt agréable mais moins bon que les précédents, il est carrément incohérent avec les choix de Out Of Time. Tout ce qu’a proposé l’épisode précédent n’était qu’un soufflet vite retombé ET par le choix du retour dans le temps ET par le choix de ne pas utiliser ces révélations vis à vis du spectateur. En gros, l’épisode ne tient aucune promesse et parvient même à proposer une conclusion honteuse expliquant l’attitude de Barry Allen face à Iris.

La série perd beaucoup de points avec ces deux derniers épisodes tristement inutiles. Même Wells ne sort pas grandi puisque son intrigue trouve un tournant peu réjouissant. Oui Barry a des doutes mais par des moyens idiots.