Changement de formule après 8 épisodes pour Man Seeking Woman qui centre cet épisode sur la soeur de Josh.

On ne peut pas dire que la série n’avait plus rien à dire mais proposer un épisode où le point de vue est féminin fait du bien. C’est donc Liz qui est l’héroïne de cet épisode sur les rêveries, fantasmes et routines de la vie amoureuse d’une femme.

Nous avons donc la fameuse crise de la célibaire trentenaire qui voit toutes ses amies mariées, le rendez-vous « coup d’un soir » histoire de se rassurer ou encore le fameux petit-copain aprfait qui se révèle être gay. On passe en revue les lieux communs, voire clichés des relations amoureuses vues par les femmes mais l’épisode reste intelligent. Derrière tout ce déballage, il y a une certain distanciation opérée grâce à des images fortes. Les copines de Liz sont des petites filles déguisées en princesse, le coup d’un soir est un robot sans âme et le petit ami parfait est créé façon Frankeinstein. Trois idées donnant trois sketchs dont la délimitation est vraiment forcé et qui donne unc achet expérimental à l’épisode.

La réussite de ce Teacup tient par un rythme bien tenu, des idées visuelles audacieuses (le sac poussiéreux, les sujets de conversation du robot…) et finalement un casting efficace. Britt Lower s’en sortait bien en personnage secondaire mais elle libère sa folie pour cet épisode. Teacup est un épisode réussi à l’image du précédent ou les idées sont bateaux mais leur traitement se révèle à chaque fois frais et décomplexé. La série a trouvé un certain rythme de croisière malgré le faux pas du 1×07. Comment la série va gérer son season finale la semaine prochaine ?