Hier soir avait lieu la cérémonie des Césars, récompensant le meilleur du cinéma français. Verdict

Au terme d’une cérémonie interminable (plus de 4h de direct quand même), nous avons eu droit à un palmarès sans trop d’injustices. Si d’aucuns diront que Louane Emera n’a gagné que par sa belle voix, sa victoire, annoncée depuis qu’elle a été castée pour La Famille Bélier, ne faisait aucun doute. C’est une cérémonie surtout marquée par le triomphe de Timbuktu, d’Abderrahmane Sissako, film merveilleux d’intensité, qui repart avec 7 Césars. Notons la belle victoire de Mommy, qui met KO Grand Budapest Hotel, 12 Years a Slave et Boyhood, rien que ca ! Enfin, Sean Penn s’est vu remettre le César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière

Les résultats !

Meilleur Film: Timbuktu

Meilleure actrice: Adèle Haenel dans Les Combattants

Meilleur acteur: Pierre Niney dans Yves Saint Laurent

Meilleur acteur dans un second rôle: Reda Kateb dans Hippocrate

Meilleur réalisateur: Abderrahmane Sissako pour Timbuktu

Meilleur espoir Masculin: Kévin Azaïs dans Les Combattants

Meilleur espoir Féminin: Louane Emera pour La Famille Bélier

Meilleur premier film: Les Combattants, de Thomas Cailley

Meilleur film étranger: Mommy de Xavier Dolan

Meilleur film documentaire: Le Sel de la Terre, de Wim Wenders

Meilleure adaptation: Diplomatie de Volker Schlondorff

Meilleur film de court-métrage: La femme de Rio, réalisé par Emma Luchini, Nicolas Rey

Meilleure photographie: Timbuktu

Meilleur film court métrage d’animation: Les Petits Cailloux réalisé par Chloé Mazlo

Meilleur film d’animation: Minuscule – La vallée des fourmis perdues de Thomas Szabo et Hélène Giraud

Meilleur son: Timbuktu

Meilleure musique originale: Timbuktu

Meilleur scénario original: Timbuktu

Meilleurs costumes: Saint-Laurent

Meilleurs décors: La Belle et la Bête

 

Meilleur montage: Timbuktu