Précédemment chez… c’est un voyage dans les souvenirs des sériephiles de tout bord. Vieux de la vieille, binge watcher, le spectateur de série vit de nombreuses années avec certains personnages. Quel épisode garde-t’il en mémoire ? Quel personnage a été son crush secret ? Les réponses sont dans Précédemment chez…

Pour ce nouveau numéro, nous accueillons Piece of Cake, sériephile et cinéphile que vous pouvez retrouver sur… Piece Of Cake

Le principe est simple, 15 questions et l’interviewé en choisit 5 ou 6. Découvrez ses souvenirs entre personnages marquants et émotions fortes.

Twitter de PoC : @am_pieceofcake

 


 

  • Quelle scène hante encore tes esprits après plusieurs années ? (Spoiler mort de personnage dans Grey’s Anatomy)

Je dois l’avouer, Shonda Rhimes est la reine des scènes traumatisantes. Quand je regardais encore Grey’s Anatomy, la scène de la mort de George m’avait bien marquée tant elle était horrible. J’ajouterai aussi celle dans la première saison de Lost, lorsqu’Ethan enlève Claire & Charlie. J’étais encore gamine quand j’ai vu l’épisode, et je me souviens que la scène m’avait valu plusieurs nuits d’insomnies et de cauchemars. C’est troublant parce qu’aujourd’hui, je ne vois pas tellement ce qu’elle a de si effrayante. Enfin, l’une des premières scènes du pilote de Supernatural. Si vous regardez la série, vous savez forcément de quoi je parle. La maman de Sam et Dean collée au plafond de la chambre alors que les flammes ravagent la pièce. Après cet épisode, j’avais refusé de dormir la porte fermée pendant plusieurs semaines.

 

  • Quel personnage te manque le plus ?

Le choix a été difficile, il y en a tellement ! Le personnage qui me manque le plus, je dirais, est Seth Cohen de la série Newport Beach. C’était le personnage qui me faisait fondre, par sa maladresse et son humour décalé. Le nerd capable de renverser les clichés pour aller conquérir la fille populaire et inaccessible. On l’oublie trop souvent, mais Seth Cohen reste à mes yeux l’un des meilleurs personnages créés pour la télévision à ce jour.

  

Si je devais en rajouter d’autres, j’y mettrai Walter Bishop de Fringe, et Tim Riggins de Friday Night Lights (parce que, come on, personne n’a jamais assez de Tim Riggins dans sa vie).

 

  • Quelle série aimerais-tu redécouvrir avec un oeil vierge ?

Lost, sans hésitation. J’ai passé tellement de temps à idolâtrer cette série, à essayer d’en résoudre tous les mystères que j’ai l’impression d’être passé à côté du message de la série. Aujourd’hui, quand je regarde la série, je m’attarde plus sur les personnages, sur les scènes que je connais déjà par cœur. Donc, si j’en avais la possibilité, j’aimerais redécouvrir la série sous un œil neuf, afin d’en avoir lecture différente que celle que j’ai jusqu’à présent.

 

  • Tu préfères pleurer ou rire devant une série ?

C’est difficile d’y répondre. J’attache une grande importance à la prestation des acteurs dans une série. Pour moi, c’est primordial. Puisque c’est un atout qu’on a tendance à développer dans les séries dramatiques, je dirai que je préfère pleurer plutôt que rire dans une série. J’adore qu’un acteur réussisse à me transmettre ses émotions à travers l’écran (en ce moment, la palme revient à Daniel Holden de Rectify). La relation spectateur/personnage est beaucoup plus intense de cette façon, selon moi.

Pourtant, quelques unes de mes séries préférées sont des sitcoms. Barney Stinson (How I Met Your Mother), Jake Peralta (Brooklyn Nine-Nine) et Sheldon Cooper (The Big Bang Theory) ne ratent jamais une occasion de me faire mourir de rire.

Le mieux, c’est encore quand une série réunit à la fois le drame et la comédie. Le meilleur exemple : Community (Abed est, je crois, le seul personnage capable de me faire passer du rire aux larmes en un temps record).

 

 

  • Quelle est la première série dont tu étais fan ?

Petite, je passais mon temps devant des séries telles que Notre Belle Famille, Ma Famille D’abord ou Une Nounou D’Enfer (Malcolm aussi, mais dans une moindre mesure). C’était le genre de séries qu’on regardait en famille au moment du dîner. Avec mes parents, on a déjà vu chaque épisode dix fois mais rien n’y fait, quand on retombe sur l’une de ces séries à l’occasion, on rit comme si on les découvrait pour la première fois. Pourtant, la toute première série dont j’ai véritablement été fan, c’était Roswell. A cette époque, je devais avoir huit ou neuf ans. J’ai revu la série récemment, et si je l’aime toujours autant, c’est parce qu’elle me rappelle tout ce que je ressentais quand je la regardais. Quand j’y repense, le couple Max/Liz était certainement mon tout premier « ship ».

Roswell season 1 opening credits from Alans056 on Vimeo.

  • Avoue-le, le premier poster série que tu avais mis dans ta chambre, c’est quoi ?

C’était le poster officiel de la saison 1 de Supernatural. Je m’en souviens, c’était la chose la plus précieuse que je possédais à l’époque. J’avais à peine onze ans quand j’ai connu la série, et c’est d’ailleurs avec elle que j’ai découvert les joies du streaming. Avec elle également que j’ai fait mes premiers pas avec la VOSTFR. J’étais tellement investie dans l’histoire des Winchester que très vite, une dizaine d’autres posters de la série avaient rejoints les murs de ma chambre. A cette époque, c’était la première fois que j’étais aussi fan d’une série, je collectionnais tous les magasines qui parlaient de la série. Très vite, d’autres posters de séries comblaient les murs vides : en particulier ceux de One Tree Hill et ceux de Veronica Mars, évidemment.

  • Top 5 séries qui définissent ta sériephilie

5) Newport Beach

4) Gilmore Girls

3) Supernatural

2) Lost

1) Friday Night Lights.