On accélère la cadence à quelques épisodes de la fin de saison pour The 100. On met en place les pions.

Bellamy a infiltré le Mount Weather dans un sale état, Clarke fait sa chef, Octavia met trop de eye liner pour se la jouer grande guerrière. Jasper récupère Monty. Voici les 4 intrigues del ‘épisode. Dans un rythme assez bon, l’épisode permet de placer sur l’échiquier de cette fin de saison, des pions efficaces. Par petites touches et sans grandes scènes, l’épisode installe de nouvelles situations mais agacent par certains choix.

Clarke devient assez lourde à maintenir son statut de « personne à charge », qui a toute la responsabilité de son peuple sur ses épaules. Sa mère ou Kane ne bougent pas le petit doigt. Ce qui est intéressant dans l’épisode est l’évolution des situations au Mount Weather. On change la donne avec un Jasper qui arrive à récupérer Monty (qu’on avait oublié), le boss se souvient qu’il a un fils et le spectateur se souvient que l’intrigue du Mount Weather est un peu mince.

the 100

©CW

A l’aide de deux simples scènes, avec des choix déconcertants (Bellamy qui frappe le surveillant alors qu’il est encore attaché), on dénoue une intrigue qu’on pensait difficilement résolvable. Le peu de développement et d’idées en ce qui concerne Weather a été remarqué. Peu de scènes et peu d’avancées probantes n’ont pas permis de porter la saison. Pour arppel, la saison 1 se terminait par la découverte du Mount Weather et 10 épisodes plus tard, on cherche juste à libérer les siens plutôt qu’à comprendre tout le mécanisme. Un bref changement de learship peut faire illusion mais ça ne prend pas. On sent gros comme une maison que Jasper arrivera àd élivrer tout le monde par unr etournement de veste de l’ex-boss.

Si la saison 3 se concentre sur les rescapés de l’Arche habitants le Moutn Weather, on ne pourra plus dire que la série est ambitieuse. Il faut maintenant découvrir la faune et la flore comme le premier trailer de la série nous la vendait. Il faut avancer dans l’exploration, ne pas rester statique. La relation Grounders / rescapés est déjà bien exploitée, les relations entre personnages sont terriblement terre à terre. En gros, je le repète, il faut insuffler de l’émotion, de l’humain et des objectifs, ne pas oublier que Raven est intéressante, que Wick existe, qu’Octavia n’est pas juste une femme qui n’a d’yeux que pour la vengeance.

On se dirige vers une guerre Weather / Arche / Grounders qui va encore répéter les mêmes mécanismes. Dommage.