La Septième victime est le nouveau thriller de l’incroyable Mary Burton, sorti chez Milady le 23 janvier. Lara Church a échappé à un tueur en série il y a sept ans. Mais lorsque de nouvelles victimes apparaissent près de chez elle, elle ne peut que se faire à l’évidence : l’Etrangleur de Seattle a retrouvé sa trace.

La Septième victime fait partie de ces super thrillers qu’on pourrait relire plusieurs fois. Mary Burton arrive encore à se surpasser et à nous surprendre tant l’histoire qu’elle a créée est prenante.

Seattle, sept ans auparavant. Lara Church vient de décrocher le boulot de ses rêves. Elle part fêter cela avec ses amis. Le lendemain, elle se réveille sur le lit d’un hôpital avec la gorge en feu. Que s’est-il passé ?

septieme-victimeA Seattle, un tueur en série fait rage depuis plusieurs mois sans que la police n’arrive à le coincer. Il étrangle ses victimes, les viole et les habille avec une robe blanche faite main. Lara Church était sa Septième victime mais des passants ont pu intervenir. Même si elle a réchappé de justesse à son agresseur, Lara n’a aucun souvenir de ce qu’il s’est passé. L’inspecteur chargé alors de l’enquête va la harceler, pensant qu’elle cache quelque chose.

Sept ans plus tard, Lara en a marre de fuir et elle décide de s’établir dans la ville où elle passait ses vacances étant enfant, Austin. Elle est devenue photographe et va même avoir sa propre exposition. Sa vie redevient normale et elle commence à revivre. Son passé n’est pourtant pas loin derrière elle…

Lorsque des meurtres sont commis dans sa ville, le Texas Ranger James Beck reconnait la signature de l’Etrangleur de Seattle qui sévissait il y a quelques années. Il va alors retrouver sa dernière victime, Lara, et tenter de lui arracher ses souvenirs avant que le tueur ne l’atteigne.

La Septième Victime est un des meilleurs livres de la collection Milady Suspense que j’ai eu l’occasion de lire. Il mêle action, suspense, enquête et romance. Comparée aux autres thrillers, la romance ne sera présente qu’à la fin du livre, ce qui nous permet de nous plonger pleinement dans la trame de l’histoire. Mary Burton créé encore une fois la surprise tant l’intrigue qu’elle a imaginée est excellente.

Si vous pensiez pouvoir découvrir qui est le tueur, vous resterez bouche bée à la fin du récit ! Mary Burton est maintenant familière des retournements de situation et chamboule le lecteur avec des vérités dérangeantes et des personnages complexes.

De même, à la lecture du résumé de La Septième victime, on pourrait penser que le lecteur va tout de suite apprécier le Texas Ranger qui ne veut que sauver cette pauvre Lara, mais cela sera loin d’être vrai. James Beck n’aura que faire des sentiments de Lara car il n’a qu’une chose en tête : coincer le tueur coûte que coûte. Il se fera aider par l’ancien enquêteur qui avait harcelé la femme et tous les deux vont mettre les nerfs de Lara à rude épreuve.

Mary Burton

Mary Burton

En bref, La Septième victime est un super roman qu’il ne faut attaquer que si on a le temps car l’histoire est prenante et le suspense est bien au rendez-vous. J’ai hâte de découvrir d’autres romans de cette auteure qui n’était pourtant pas connue en France avant.

« – Si l’Etrangleur de Seattle est de nouveau en activité, ne trouvez-vous pas un peu étrange qu’il reprenne su service à une quarantaine de kilomètres du lieu où vit sa dernière victime ? Je ne sais pas pour vous, mais moi, je ne crois guère aux coïncidences.

Elle se retourna en partie vers lui, lui offrant sans le savoir un aperçu de son cou élancé.

– Vous partez du principe qu’il s’agit de l’Etrangleur de Seattle ? Pas moi.

Il sentit ses muscles se contracter.

– C’est une hypothèse sérieuse.

Elle hésita un instant, comme si un frisson glacial lui parcourait l’échine, puis entra chez elle avec son chien.

Lara Chruch n’était pas l’artiste effacée qu’il s’était attendu à voir. Elle avait des nerfs d’acier. Ce ne serait pas aussi facile que prévu d’obtenir son aide. Mais, au bout du compte, il finirait par la convaincre. »