Après une pause hivernale, The 100 revient après avoir créé le choc dans la dernière scène de son précédent épisode.

Clarke a tué Finn pour lui éviter une séance de torture. Les Grounders et le « Peuple du Ciel » semblent partis pour une trêve et un combat commun contre le Mount Weather.

Et il leur faudra 40 minutes pour arriver à un statu-quo. Entre nouvelles trahisons, nouvelles menaces et nouveaux compromis, cet épisode rassemble tout le B.A.BA du surplace. La mauvaise idée a été de transformer Clarke en personne hantée par Finn. Entre apparition et représentation symbolique, cette idée est, de loin, mauvaise. Elle se répète jusqu’à souligner grossièrement la symbolique du deuil.

remember me

©CW

En y repensant, la fin de la saison 1 proposait la découverte du Mount Weather. Après 10 épisodes, la série se concentre toujours et encore sur les Grounders. Le Mount Weather est devenu une intrigue secondaire qui peine à intéresser surtout quand des personnages comme Jasper ou Monty ne parviennent pas à être à la hauteur. Remember Me se concentre enfin sur un semblant d’idées pour combler le vide de l’épisode et faire le lien entre ce qui se passe à l’extérieur et dans ce Mont. La seconde partie de la saison prend alors un tout autre intérêt. Désormais, il va falloir trouver des rôles précis à Octavia et bellamy qui ne font que de la figuration depuis une paire d’épisodes.

La facilité a plombé tout l’épisode. Assez pénible, Remember Me ne procure aucune émotion véritable, encore une fois. La série ne parvient pas à produire la moindre once de moments de grâce. Même la scène de l’enterrement n’a rien de triste. D’un côté, The 100 ne produit que rarement des moments cathartiques, mais c’est peut-être ce qui manque grandement pour en faire une série mieux tenue.