Depuis que Marvel a enclenché la vitesse supérieure en prenant en compte le transmédia, DC n’a plus la même marge de manoeuvre. Sauf si elle se dit qu’elle peut aller plus loin encore que l’univers partagé : le multiverse.

Les amateurs de comics comprennent que le multiverse a fait beaucoup de bruit chez DC. En cause ? Des univers parallèles où les héros se sont confrontés, où chaque héros a son double ou une origine différente… Comprenant vite que la stratégie de DC en TV et au cinéma est différente, les fans se sont énervés à chaque annonce de casting pour un personnage à la fois présent au cinéma et à la télévision (Flash), où un projet neuf est créé Supergirl) ou encore quand Tom Welling n’est pas engagé pour Man Of Steel (blague).

Ne prenant plus en compte Smallville qui fermait définitivement l’ère Donner / Singer (même esprit, liens évidents), Arrow a, depuis, ouvert des perspectives. L’univers DC a alors accueilli Flash dernièrement et on parle de crossovers avec la série Supergirl qui arriverait en 2015. Si Arrow et Flash sont diffusées sur la même chaîne, CW, Supergirl sera sur CBS. Mais CW est détenu par Warner ET CBS ! Le problème peut être résolu, même si la concurrence est bien là. Le projet Krypton semble hors de course et Teen Titans sera tourné l’année prochaine et centrée sur Nightwing.
Gotham est un cas particulier puisqu’il s’inscrit dans une tentative de préquelle à Batman et il sera donc impensable de voir Batman avant une bonne quinzaine d’années. 

dc

espérons que ça ait plus de gueule au cinéma ^^
©Warner

Au cinéma, il est clair que l’embauche d’Ezra Miller en Flash a réduit les espoirs de voir le Flash TV apparaître au cinéma. Il était évident que les deux univers ne pouvaient cohabiter. Les budgets sont différents, les attentes et les ambitions différentes. Agents of Shield est un cas à part, mais son ambition dépasse la simple cohérence de l’univers. Il est difficile de voir les grands personnages de Marvel (les Avengers pour ne pas les citer) débarquer dans la série ou alors il faudrait des personnages moins exposés, moins étiqueté cinéma. On parlait de Star Lord des Gardiens de la Galaxie, mais Chris Pratt vient de la TV, il peut encore aisément faire le pont. Mais si Agents of Shield se passe dans le même univers que les films, ils ne peuvent pas démontrer et développer les mêmes ambitions scénaristiques encore une fois. Mais alors DC ?

Et si l’univers DC jouait sur le clin d’œil à travers les séries ou les films à venir ? Pourquoi pas parler du multiverse ? Parler de Earth 2 au détour d’épisodes événementiels ? Réfléchissez dans ce sens, ce ne serait pas génial de voir des insinuations sur l’existence d’un autre Flash dans la série ? Ce serait cohérent et finalement beaucoup plus osé et intelligent que l’Idée Marvel et tout à fait envisageable. Si Justice League de Zack Snyder se permet le clin d’œil, dans son ambition propre avec l’aura cinématographique, de parler d’univers parallèle, il ne serait pas du tout ridicule de parler de l’existence de super-héros équivalents, ailleurs, dans des terres parallèles. Ce procédé validerait assurément les projets du moment et à venir.

dc

Why not.
©Warner

Le petit hic ? Supergirl peut se baser sur Man Of Steel puisqu’un comics préquel basé sur ce personnage a été publié. Un micmac qui peut énerver les défenseurs de DC face à l’ultra-cohérence de Marvel. Attendons tout de même de voir comment se croisent les séries Marvel à venir (Daredevil, Jessica Jones…) aux mastodontes cinématographiques.

Faisons confiance à Geoff Johns, directeur artistique de DC qui a évoqué, non sans faux espoir, le Multiverse il y a quelque temps :

« Nous avons l’univers Tv et l’univers Ciné et ils co-existent. Pour nous, créativement, proposer le meilleur produit et la meilleure histoire sont une priorité. Chacun a sa vision et nous voulons laisser la vision se matérialiser. Je pense que les personnages sont assez iconiques. Notre approche est différente de celle de Marvel avec Agents of Shield.
Le DC Multiverse pourrait tout lier dans le futur. Il y a des discussions à propos de ça. Ne jamais dire jamais. Peut-être un jour, nous lierons une série à un film si ça prend sens. Mais le procédé créatif actuel est de laisser vivre les projets séparément. Tout est une question de potentiel.« 

Croisons les doigts pour qu’ils osent.

dc

©DR/Warner