Vincent Gonon et Xavier Sayanoff sont allés rencontrer des experts en robotique pour recueillir leur point de vue sur les évolutions futures, et les propriétés des robots d’aujourd’hui. Résultat : « Robolution », diffusé ce soir. Peu de références aux robots de cinéma, mais des échanges passionnants et intelligents sur un sujet de science, et pas de science-fiction.

Un constat accueille « Robolution » d’entrée de jeu : les cinéphiles qui s’émerveillent devant la robotique ont des attentes beaucoup trop fantaisistes par rapport aux possibilités scientifiques aujourd’hui. Malgré des compétences informatiques toujours plus développées, des systèmes d’intelligence artificielles de plus en plus perfectionnés, les ingénieurs en robotique – beaucoup interviennent dans le documentaire, parmi lesquels le fondateur de Aldebaran Robotics, Bruno Maisonnier – s’accordent à dire que le robot révolutionnaire n’existe encore que dans nos têtes. G

Gonon et Sayanoff ont peu besoin d’effets de style et de commentaires servant de liant entre les intervenants et posant les questions de leur film de manière littérale. « Robolution » est avant tout bâti autour du débat d’idées, et de l’éducation en 52 minutes à un domaine aussi pointu que sujet aux images d’Epinal du public : la robotique. Il y a énormément de vulgarisation à faire autour du sujet, et les intervenants choisis ont tous une élocution propre qui leur permet d’apporter un rythme et une gouaille sans se marcher sur les pieds. Le montage les rend complémentaires et truculents.

Robots fonctionnels, robots humanoïdes, robots doués d’émotions : tout y passe ou presque. La question de l’attachement aux robots est une question rendue centrale par les réalisateurs, et si on doit créer un robot à notre image, quelle en serait la finalité? Communiquer avec lui? Le rendre meilleur que nous? Les industriels de robotique domestique ont déjà tranché quant aux robots-jouets, parlant de « pacte passé avec les machines ». Mais cela ne referme pas le débat, bien au contraire.

ROBOLUTION BANDE ANNONCE from Empreinte Digitale on Vimeo.

Cette dichotomie entre aspects pratiques de la révolution de la robotique dans nos vies -qui a déjà commencé avec les automates – et imagination des perspectives à partir de quelques expériences et robots récents – comme un robot de compagnie, NAO, commercialisé récemment – qui fait tout le sel de « Robolution ». Stimuler la curiosité et l’imaginaire avec un pareil sujet est l’atout majeur du documentaire, et ses réalisateurs en sont bien conscients. Mais plutôt que de noyer le téléspectateur dans un océan de geekeries, avec clins d’oeil appuyés à la SF, ils gardent une structure extrêmement claire et évitent de donner un aspect trop professoral aux « talking heads ». En résulte un travail passionnant, servi – cerise sur la gâteau- par un générique ludique, posant la question des robots débarquant dans notre société.

 

Diffusion ce soir à 19h50 sur Ciné + Frisson. Rediffusions dimanche à 17h30, lundi à 12h35, mercredi à 4h20 et sur Ciné+ Premier le 17 décembre à 16h45.