Après un épisode de remplissage, The 100 revient en forme avec des story-lines qui aboutissent enfin et des réunions bienvenues.

Clarke et Anya terminent leur fuite, Bellamy, Finn et Murphy (et deux figurants) comblent l’épisode avec un sauvetage qui dure, Jaha rencontre une famille du désert et Raven et Wick forment un nouveau duo très frais !

Alors que les scénaristes maitrisaient le rythme des révélations et l’avancée des intrigues dans la saison 1, il semble que la saison 2, plus longue de 3 épisodes (16), ait du mal à trouver son rythme. Cet épisode vient remettre les pendules à l’heure malgré une partie Bellamy and Co assez dispensable. En effet, on ne croit pas trop au sauvetage raté vu le temps accordé à cette histoire et aux personnages impliqués. L’idée a été quand même d’éliminer un des figurants rapidement. Cette histoire se termine avec le retour surprise d’un personnage qui avait bien besoin de relancer son intrigue également !

the 100

©CW

Clarke et Anya font toujours la paire et se chamaillent.L’intrigue renvoie à celle de Bellamy and co avec un sentiment de voir des dénouements prévus en fin d’épisodes pour écrémer un peu tous les noeuds dramatiques de cette saison. Si on ne s’ennuie pas, on se retrouve devant des scénes finalement vite prévisibles. Alors qu’est-ce qui marche ? On aime voir et revoir des personnages qu’on a aimés avancer rapidement dans leurs intrigues. Cet épisode se permet le luxe de renouer avec un certain esprit saison 1. Et ce qu’on pouvait reprocher à la série – le manque véritable d’émotion – est contredit en quelques scènes. Finalement, les personnages les plus intéressants étaient Raven et Wick (impeccable Steve Talley, le bon ajout de cette saison) qui forme un bon duo, avec fraîcheur, humour et efficacité. On sent des personnages qui n’ont pas encore de grosses intrigues mais on sent un tel potentiel qu’on se plaît à penser à la suite de la saison.

Aucune trace du Mount Weather dans l’épisode, les scénaristes ont compris qu’il n’avait rien à raconter encore pour Jasper et Monty. On retrouve cependant Jaha dans son désert après sa chute de la stratosphère. Il se lie d’amitié avec une famille qui le recueille. Ni passionnant, ni soporifique, l’intrigue permet d’arbitrer entre les autres séquences plus tendues.

L’épisode est réussi et permet de balayer quelques intrigues devenues lourdes. La situation pour le 2×05 est désormais bien installée même si on attend encore des antagonismes plus présents. La saison est-elle enfin lancée ?