La seconde série au programme du festival Tous Ecrans était une série americaine produite par Amazon: Transparent. On a vu les trois premiers épisodes.

« Transparent » est une série que j »attendais vraiment, tout en ayant peur de ce que pouvait produire Amazon. Ils se veulent être un studio mais n »en sont pas un, il pouvait subsister des doutes quant à la qualité de la série. Mais l »avantage d »une production Amazon, c »est qu »elles peuvent se permettre plus de choses et plus de sujets que dans les networks traditionnels. Et en cela, « Transparent » est une grande réussite de la part de Amazon.

« Transparent » est une série familiale, dans le sens centrée sur l »histoire d »une famille comme on peut en trouver sur d »autres networks. Sur le papier, elle ressemble à un « Brothers and Sisters », à une forme de « Parenthood », mais dès les premières minutes, on comprend que les personnages tiennent plus de « Six Feet Under » (Jill Soloway, la créatrice, a travaillé sur cette série) que des autres séries familiales.

On entre dans le quotidien d »une famille de Los Angeles peu banale. Les trois enfants de la famille ont déjà des personnalités très hautes en couleur entre Ali qui semble mener une vie de bohème, prête a tester tout et n »importe quoi (surtout au niveau sexuel et des drogues), Josh qui est un producteur de musique qui réussi dans la vie mais qui a une vie personnelle mouvementée et rythmée par des conquêtes plus ou moins majeures et Sarah qui après avoir connu un grand amour lesbien a décidé de se ranger et d »avoir la vie d »une desperate housewife avec la grande maison, le mari et deux enfants. Et pour chapeauter tout cela, il y a Mort leur père qui vient mettre encore plus de couleurs à leurs vies et cette série en leur annonçant une grande nouvelle: il a été Mort toute sa vie mais en réalité, au fond, elle est une femme transgenre et elle s »appelle Maura.

La série se développe donc autour de la question de la trans identité de Maura et de comment le reste de la famille gère cette nouvelle. Je ne peux pas casino personnellement dire si la série est bien construite et est « safe » au niveau de la représentation des personnes transgenres. Je n »ai rien remarqué d »offensant mais je ne suis peut être pas assez sensibilisée sur le sujet. Il faut noter l »effort des sous-titreurs français pour bien genrer Maura ! Des que son coming out est fait, elle est bien genrée au féminin dans les sous-titres. C »est en cela que je pense que la série doit être globalement safe car elle a été bien pensée, même dans les petits détails de traduction. Il serait intéressant d »avoir l »avis des personnes concernées sur cette série. Même si la transidentité de Maura est au centre de l »intrigue de la série, elle fait la part belle aux autres personnages des enfants de Maura.

Cette série est une petite pépite. C »est mon gros coup de cœur du festival ! L »interprétation est vraiment juste et rend la série vraiment intimiste. Dès le premier épisode, de 30 minutes, on a l »impression de connaître la famille depuis longtemps. Personnement le deuxième épisode est passé à une vitesse folle, tellement j »étais déjà conquise par les personnages. En 30 minutes, on rit, on est ému, on pleure, on est surpris. On est plongé dans la vie d »une famille attachante et haute en couleur dont on a envie de suivre les aventures. Après 3 épisodes de 30 minutes, j »en voulais encore et j »aurais du regarder la série d »un seul coup. Cela en tient sûrement au rythme. Sans être lente, la série prend son temps pour mettre en place la situation et bien développer la psychologie des personnages. Comme exemple, je peux citer qu »après trois épisodes, le coming-out de Maura n »est pas fait auprès de tous les autres personnages. C »est plaisant de voir une série de format court qui prend son temps.

« Transparent » est un must see ! Peut-être l »une des meilleures séries comico-dramatiques de l »année. Si vous aimez les histoires de vies, foncez voir Transparent !