Galatéa : tome 1 Evanescence : le premier « vrai » roman de l’auteur Monia Sommer sortira le 10 novembre prochain aux éditions Valentina. Elle nous y conte l’histoire d’une princesse guerrière, au centre d’une prophétie, qui va devoir affronter un ennemi redouble afin de sauver son royaume.

Galatéa, princesse d’une planète d’hiver éternel, apprend avec ses amies guerrières à maîtriser ses pouvoirs. Après un entraînement laborieux, le lecteur se rend vite compte que ses demoiselles ne sont pas prêtes à affronter une guerre. Lors d’une réunion rassemblant les rois et reines des planètes environnantes, Galatéa apprend qu’une nouvelle planète est en train d’apparaître.

galatea-evanescenceUn choix s’impose alors aux dirigeants : doivent-ils éliminer la planète avant qu’elle ne devienne une menace, ou bien attendent-ils de connaître ses intentions ? Inutile de répondre à cette question car l’ennemie, appelée l’Ultime Puissance, est déjà là ! Galatéa et ses amies n’ont alors plus d’autres choix : prêtes ou non, elles devront se battre afin de protéger leur royaume.

Monia Sommer signe avec Galatéa, Evanescence, son tout premier roman. En effet, l’auteur a principalement écrit des nouvelles présentes dans les recueils Malédictions et Zombies. Lorsque vous lirez Galatéa, vous vous demanderez pourquoi cette auteure n’est pas encore connue ! Son écriture est fluide, l’histoire est très bien imaginée, les personnages sont attachants et le livre addictif !

Monia Sommer nous fait rentrer dans son univers et on se délecte de découvrir toutes ces planètes et ces personnages qui ont chacun leur personnalité, et qu’on finit par adorer. Lorsqu’on lit un roman, un personnage sort du lot en général. Ce n’est pas vraiment le cas pour Galatéa car, même si l’histoire est clairement basée sur la princesse guerrière, tous les autres personnages prennent une place importante.

Galatéa n’est pas vraiment une héroïne. Elle a son lot de maladresse et commet quelques erreurs, si bien qu’elle a appris à compter sur les autres pour rattraper la situation lorsqu’elle ne peut pas le faire elle-même. Elle n’est pas nombriliste et un personnage comme ça, ça fait du bien !

Monia Sommer

Monia Sommer

Si je devais trouver un point négatif, je dirais que la narration est peut-être un peu trop enfantine parfois. Lorsque c’est Galatéa qui nous conte l’histoire, je trouve cela normal car il s’agit de son récit. Mais lorsque c’est la reine ou une autre personne vraiment « mature », le ton ne change pas et c’est un peu dommage. Cela n’entache cependant pas le roman et j’attends avec impatience de découvrir la suite des aventures de Galatéa et ses amis.

« – Pour résumer la situation, nos plus lointains voisins avaient des soupçons sur une planète, une planète noire qui semble maléfique et sur laquelle nous n’avons que très peu de renseignements. Elle était sans activité et ne présentait aucune menace, mais depuis peu, il semblerait qu’elle se soit… réveillée…

– Et c’est grave ?

– Le problème, c’est que nous ne savons rien, à part qu’il s’en dégage une puissante force obscure… »