Après une pause méritée pour réfléchir à son contenu, le Comic-Con Paris revient en force avec ReedPop, derrière le New-Yor Comic-Con.

par notre envoyé spécial Adrien

C’est une conférence bien vide qui s’est déroulée ce matin, le contenu « dévoilé » ne diffère pas des autres Comic-Con, et les contenus pratiques sont pour l’instant toujours inconnus. Une conférence qui ne vaut que pour ses guests.

Après un discours d’Antonio Morais, directeur de Comic Con Paris, Reedexpo, plein d’émotion, l’équipe organisatrice est présentée :  Corinne Menegaux, directrice de pôle ReedExpo, Lance Fensterman, Senior Global Vice-Président ReedPop, le créateur de Japan Expo il y a 15 ans,Thomas Sirdey (après un partenariat avec la Japan Expo, le Comic-Con devient indépendant l’année prochaine donc), Patrice Girod,  spécialisé sur l’univers StarWars et LucasFilm, Fred Benudis, journaliste expert en cinéma et auteur de documentaire, Marcus, spécialiste video games et Philippe Goethals, Directeur de Division chez Reed Expositions France. Louis Leterrier  réalisateur de l’Incroyable Hulk, Le Choc des Titans et d’Inssaisissables sera le parrain du Comic Con.

Les partenaires seront Canal +, France Télévisions, Viacom (MTV, Game One…), Warner Bros, Gaumont Pathé

Le projet est simple : le Comic-Con est festival de culture qui doit être différent à Paris : mélange culturel pour mixer les contenus des USA et d’Europe. 3 grandes catégories : rétro/vintage, valeurs sûres des fans, et actualité.

Les Secteurs concernés (contenus) :

– cinéma
– séries tv
– jeux video
– édition
– jeux
– jouets
– écoles (audiovisuel etc)
– artistes/créateurs

Le Festival sera basé sur les installations suivantes : 

– expositions
– activités
– autographes
– projections
– affichage/présentations
– Artist Alley (rencontres)
– concerts

Le projet vise un public de  18-34 ans avec une proportion de  60/40 hommes-femmes et projette d’attirer  35000 fans européens pour la 1ère édition. Le pass Week-End sera à 49€ 

Ce sera évidemment au Parc de la Culture, la Villette (Paris XIXème) entre le 23 et le 25 octobre 2015 !

Là où le bas blesse ? La manière d’aborder la chose « geek » par les intervenants :

– Frédéric Benudis : écrit pour Vanity Fair mais quand il explique le fan du Comic-Con, il précise que c’est un geek, bourré de références, obsédé par cette culture (nous montre le Comic pas ouvert de La Mort de Superman)

– Philippe Goethals : passionné de fantastique, horreur et gore (Hammer, Argento, Raimi, Cronenberg, premiers films de Spielberg). Il crée l’Exposition du Fantastique et SF (1981), mais n’ouvre jamais.

– Marcus : Game One,un des pionniers du jeu vidéo dans la presse.

– Patrice Girod: spécialiste de Star Wars en France, connu dans le milieu, organise les nouvelles projections, considère Star Wars comme le centre de la culture pop.

4 preuves que l’on nage en plein marasme alors qu’on est là pour, justement, tirer toute cette culture vers le haut à l’heure où sont organisées des conventions à 500 euros le pass et où la Paris Games Week, la Paris Comics Expo et la Japan Expo se partagent les mentions cinoche, TV. Espèrons que le programme sera à la hauteur de l’annonce. On croit en ce projet, il serait dommage de laisser croire qu’il n’y a pas de place pour la culture pop dans ce bas-monde français.

Le site officiel sera en ligne aujourd’hui 15h avec la mise en vente des premiers pass. Si on attend le contenu pour lacher 49 euros, ce serait légitime. Le Comic-Con de San Diego ne propose aucun programme avant les 15 jours qui précèdent l’événement mais c’est une institution et on sait ce que le SDCC nous réserve. Pour la France, c’est moins le cas.