Ma belle-mère, mon ex et moi est jouée à la Comédie Caumartin depuis le 24 septembre. La pièce, écrite par Bruno Druart et Erwin Zirmi, raconte les relations chaotiques d’un homme avec sa belle-mère, son ex, et son homme de ménage.

Julien a la belle vie : il est riche, il a du succès, toutes les filles à ses pieds et même son homme de ménage a un crush on him. Mais sa belle-mère Solange décide de revenir dans sa vie après deux ans pour lui soutirer un peu d’argent. C’est sans compter l’ex de Julien, Zoé, la fille de Solange, qui revient également et semble toujours éprise de lui. Les quiproquos vont s’enchaîner, jusqu’au dénouement final.

belle-mere-ex-et-moiLes acteurs donnent beaucoup d’eux-mêmes dans cette comédie survoltée. Katia Tchenko, Christine Lemler, Franck Le Boeuf et Nicolas Vitiello, semblent bien dans leurs rôles respectifs. Une pièce néanmoins assez inégale de par le côté très (trop) cliché de certains dialogues. On sait que les comédies, particulièrement de théâtre de boulevard, se doivent d’être exagérées, et on aime ça. Seulement, dans le cas de Ma belle-mère, mon ex et moi, ces moments exagérés frôlent la misogynie. Les clichés concernant les homosexuels sont un peu trop forts. Ils amusent au début, mais deviennent vite lourds et trop redondants.

On perd un peu le fil de Ma belle-mère, mon ex et moi, en cours de route… Et c’est dommage ! Si « l’intrigue » nous paraît claire au début, elle dévie jusqu’à se perdre dans l’accumulation d’intrigues annexes. La pièce part dans le grand n’importe quoi, ce qui n’en est pas moins, au contraire, pour terminer d’une manière qui laisse un peu perplexe.

Nicolas Vitiello, dans le rôle de Yoann, l’homme de ménage-secrétaire-attaché de presse (on ne sait pas trop), est excellent. Il porte la pièce et donne le ton des scènes les plus drôles. Il ne s’épargne pas et nous entraîne totalement dans ses délires. La comédie et l’exagération lui viennent naturellement. Il en fait trop, mais le fait très très bien. Ça fonctionne totalement sur le public, qui le remercie chaleureusement à la fin.

Un bon moment à passer en fin de journée pour se consoler du stress et autres petites contrariétés.

De gauche à droite : Nicolas Vitiello, Katia Tchenko, Franck Le Boeuf et Christine Lemler.

De gauche à droite : Nicolas Vitiello, Katia Tchenko, Franck Le Boeuf et Christine Lemler.

Infos pratiques :

Du mardi au samedi : 20h45
Samedi : 17h45
Dimanche : 15h30
25 rue de Caumartin – Paris 9ème
Metro Havre-Caumartin – Lignes 3,9
Réservations sur billetreduc.com