Au cinéma, il y a les thrillers, les comédies, les comédies romantiques… Mais on ne pense pas toujours à jeter un oeil aux documentaires. Pourtant, le dernier docu de Disneynature, « Grizzly », vaut le coup d’oeil, que ce soit pour voyager dans les contrées lointaines de l’Alaska ou pour en apprendre plus sur le quotidien de vrais ours, loin des peluches de notre enfance.

Une année de la vie d’une famille de grizzlys en Alaska, et leur interaction avec la faune voisine : loups, saumons… Dans des paysages grandioses, on découvre la vie trépidante de ces animaux emblématiques, pour répondre à la question suivante : Comment le grizzly peut-il être, dans notre inconscient collectif, à la fois un animal féroce et le symbole de l’animal rassurant pour tous les enfants du monde ?

Une fois qu’on oublie la voix-off un peu trop mielleuse (mais c’est le propre des documentaires, non ?), on se laisse vite happer par les magnifiques images du documentaire. Filmés dans le parc national du Katmai (en Alaska), les ours nous font découvrir leur quotidien et leur lutte pour la survie, plutôt chaotique. Il faut avouer qu’il est plutôt sympathique de suivre une maman ours (Sky) et ses deux petits (Amber et Scout), terriblement attendrissants. On fond devant leurs grands yeux étonnés, leurs pas maladroits sur la neige ou à la plage, leur complicité et leurs câlins… Croyez-moi, personne n’y résistera ! Les ours ont finalement un comportement très « humain », et les oursons réagissent souvent comme des petits enfants très joueurs. « Grizzly » a donc aussi le droit à quelques scènes franchement drôles !

© Disney

© Disney

Mais l’Alaska, ce n’est pas non plus le pays des Bisounours, et « Grizzly » prend le temps de nous faire vivre le combat d’une mère, bien décidée à protéger ses petits des multiples dangers du quotidien. Il faut savoir que seulement 1/3 des oursons survivent à leur première année. Alors du coup, on passe 1h17 à stresser (vraiment) pour la petite famille : loups furtifs, ours agressifs, nature imprévisible dangereuse… Être un ours, ce n’est pas de tout repos !

Le point fort de ce documentaire, c’est sans aucun doute la manière dont tout a été filmé. Durant tout le film, j’étais fascinée par les images, les (très) gros plans faits sur les ours – on voit les détails de leur fourrure, de leur regard…, et la façon dont le téléspectateur est immergé dans le quotidien de ces gros mammifères. Je me demandais comment les caméramans avaient pu filmer au plus près des ours, tout en restant protégés, et heureusement j’ai eu ma réponse à la fin de « Grizzly », puisqu’on y voit quelques scènes « en coulisses ». Un très bon point pour le documentaire, qui à mon sens aurait perdu de sa saveur sans cet ajout ! (En espérant que le DVD proposera encore plus de scènes bonus)

© Disney

© Disney

« Grizzly » a donc été une très bonne surprise pour moi, qui n’ait pas l’habitude d’aller voir des documentaires au cinéma. Sky, Amber et Scout ont réussi à me faire vibrer, rire, angoisser pendant leur périple de la montagne à la mer, et inversement… À recommander aux fans de nature, de paysages à couper le souffle et surtout, aux fans de nounours !

« Grizzly » sort le 5 novembre au cinéma. Et avec la sortie de « Paddington » le 3 décembre, on peut dire que la fin de l’année sera ours ou ne sera pas.