Le crossover que les fans d’animation attendait est enfin arrivé, les Griffin rencontrent les Simpson !

Il ne fallait pas s’attendre à voir les familles se croisaient chacun dans leur série respective, ce sont bien les Simpson qui sont aller voir les Griffin dans leur série… en prétextant l’inverse. En effet, les Griffin doivent fuire Quahog et se retrouvent à Springfield.

A épisode exceptionnel, durée exceptionnelle puisque c’est un épisode double qui proposera une histoire pas si travaillée que ça. Si un personnage dit que les crossovers sont l’occasion de donner le meilleur des deux séries, ce n’est pas vraiment le cas.

Les Simpson entament leur 26è saison quand les Griffin débutent leur 13è, on a affaire à deux bons gros bébés. Ce crossover est l’occasion, comme l’indique un personnage au début de l’épisode, de faire une petite opération marketing, les deux séries ont de la bouteille et les audiences sont un peu mornes. La diffusion de Brooklyn Nine-Nine entre les deux peut aussi jouer (ce sera l’occasion d’une blague justement à la fin de l’épisode).

simpson griffin

©Fox

Des blagues il y en aura dans l’épisode mais les plus réussies sont assurément celles qui font référence à l’identité des deux séries, le discours méta est très présent que ce soit les références aux récompenses gagnées, aux couleurs des personnages, aux expressions des personnages, à la temporalité des séries (Bart dit à Stewie que Nelson le persécute depuis 24 ans, on se dit « ENFIN, ils se rendent compte de leur âge » et on nage en plein surréalisme) et on se permet même une petite partie « procès » où, dans un savoureux moment où Peter parle de sa bière favorite à Homer qui y voit une copie de la Duff, les similitudes entre les Griffin et les Simpson sont soulignées. On a en effet accusé les Griffin d’être une pale copie des Simpson en plus moderne. Peter se permet une phrase assez drôle en disant que la Pawtucket Patriot Ale est une amélioration de la Duff et qu’elle en est biens supérieure depuis… 13 ans, soit la différence d’âge entre les deux séries.

L’épisode n’a pas un grand scénario. Les Griffin se font voler leur voiture près de Springfield et les deux familles vont alors s’entraider. Marge ira avec Lois (l’intrigue la plus délaissée de l’épisode), Bart avec Stewie, Bryan et Chris s’occuperont du chien, Lisa tentera d’intéresser Meg et Peter et Homer deviendront les meilleurs amis du monde puis les pires ennemis. Ce sera d’ailleurs l’occasion de deux scènes mémorables, la première est un car wash on ne peut plus érotique et la seconde un chicken fight qui rentrera dans les annales où les deux hommes s’en donneront à coeur joie dans la violence et le n’importe quoi pendant plus de cinq minutes avec une belle conclusion d’ailleurs.

L’humour un peu plus trash des Griffin fait du bien aux Simpson qui retrouve alors une seconde jeunesse. Les deux séries se permettent également d’accueillir quelques personnages de la concurrence comme Bob de Bob’s Burgers ou même Roger d’American Dad. Quelques références à la concurrence globale présente sur la Fox dans le domaine de l’animation, au spin-off raté des Griffin ou aux personnages secondaires font tout le sel de ce double épisode qu’il faut avoir vu ne serait-ce que pour reconnaître que les deux séries coexistent sans problème avec leurs défauts.

Un crossover frais et quasi nécessaire qui permet de se rendre compte de l’âge avancé des Simpson et du côté quasi routinier des Griffin. Un double épisode à voir absolument !