Depuis deux ans, nous vous proposons la sélection des nouvelles séries de la rentrée avec celles qui méritent d’être vues, les curiosités, les futurs guilty-pleasures et autres joyeusetés. Dernière salve de pilotes, avec ceux qui débarquent en novembre et décembre!

The MacCarthys (NBC, le 30 octobre) Par TheGirlyGeek

Dans la grande famille McCarthy, catholique et originaire d’Irlande, on adore le basketball de génération en génération. Tous les enfants pratiquent ce sport, comme un hobby ou de façon professionnelle, sauf le fils gay, Ronny, dont le plus grand pêché n’est pas sa sexualité mais son envie de passer le moins de temps possible avec ses parents, ses frères et sa soeur. Le jour où il annonce qu’il quitte le domicile familial pour se consacrer enfin à sa vie amoureuse, son père lui propose de devenir le nouveau coach assistant de son équipe, à la surprise générale…

Difficile de faire plus ennuyeux comme synopsis. Voilà encore une série qui ne pourra s’appuyer que sur ses acteurs pour intéresser un minimum les téléspectateurs ! Malheureusement, vu la bande-annonce, on peut s’attendre à des gags lourds et à des personnages qui en font des tonnes, pour un mélange entre comédie et family sitcom…

[wc_skillbar title= »The MacCarthys » percentage= »30″ color= »#01B0F0″]

The Missing (Starz, le 15 novembre) Par Tom Witwicky

the-missing-starz-670x377

Qu’attendre d’une série Starz quand on voit leur line-up avec Spartacus, Outlander ou Black Sails ? Et si The Missing était la série qu’il fallait à la chaine pour être considérée comme autre chose qu’une série avec du cul et du sang ? Avec un casting international composé de James Nesbitt, Frances O’Connor ou encore Tcheky Karyo et Jason Flemyng, The Missing a été tournée en Belgique pour une action qui se passe en France.

Juillet 2006. La voiture de Tony, Emily et leur fils Oliver tombe en panne sur la route des vacances. Les voilà contraints de séjourner dans un petit village en effervescence : le soir, les bleus vont jouer contre le Brésil pour leur place en demi-finale de la coupe du monde en Allemagne. Mais lors d’une visite à la piscine Oliver disparaît mystérieusement…

Le pitch n’est pas excitant mais le combo Starz / BBC One (qui diffuse aussi, tout comme TF1 plus tard) et des visuels bien foutus peuvent égayer la curiosité.

[wc_skillbar title= »The Missing » percentage= »50″ color= »#01B0F0″]

 

 State Of Affairs (NBC) (17/11) Par Sophie

Charleston Tucker est un agent de la CIA. Pendant une attaque terroriste, elle voit son fiancé – le fils de la Présidente des USA – mourir sous ses yeux. Sa vie personnelle en est terriblement affectée, de même que sa vie professionnelle, quand elle dit à la Présidente qu’elle retrouvera et tuera tous ceux liés à l’attentat qui a pris la vie de l’homme qu’elles aimaient toutes les deux.

La série est attirante pour deux raisons : sa bande annonce, et Katherine Heigl dans le premier rôle. Cependant, si le trailer nous laisse à penser que la série pourrait être intense, tendue et prenante, il laisse également entrevoir la possibilité d’un gros pavé dans la mare : la tension dans la série sera-t-elle à la hauteur de celle qu’on est en droit d’attendre ? Pas sûr.

[wc_skillbar title= »State Of Affairs » percentage= »50″ color= »#01B0F0″]

 

One Child (Sundance) (28/11) Par Lordofnoyze

Oblong-elizabeth-perkins2Mau est une jeune Chinoise de Canton adoptée par un couple de Britanniques, Katherine et Jim Arthurton (incarnés par Elizabeth Perkins de « Weeds » et Donald Sumpter, alias Luwin dans « Game Of Thrones »). Elle est rappelée par sa mère biologique, qui souhaite avoir de l’aide pour sauver son frère des griffes de la justice chinoise. Une minisérie de 4 heures qui sera successivement programmée sur BBC2 et Sundance Channel, sur un sujet délicat mais qui n’a pas l’habitude d’être abordé à la télévision. Original, mélodramatique, filmé entre Londres et Taïwan, écrit par un scénariste anglais assez prolifique : « One Child » risque d’être une belle surprise poignante de la part de Sundance.

[wc_skillbar title= »One Child » percentage= »50″ color= »#01B0F0″]

Girlfriends Guide To Divorce (2/12) Par Lordofnoyze

Bravo a beaucoup de real-TV très identifiées sur son antenne, de « Project Runway » à la franchise des « Real Housewives ». Et après beaucoup d’annonces, voilà qu’elle se met à programmer sa première série originale, une adaptation de la franchise de bouquins « Girlfriends Guide To Divorce ». Le pitch est assez simple : Abby a la quarantaine, et écrit des livres de développement personnel. Elle a deux gosses et une vie de famille épanouie…. sauf que rien de tout ça n’est vraiment ce qu’elle veut. Elle va donc divorcer et devoir se faire à sa nouvelle vie, en cherchant des conseils de ses copines parmi lesquelles un ancien top modèle (Beau Garrett) et une avocate, Lyla (Janeane Garofalo). Clairement, le cast est alléchant, y compris Lisa Edelstein, qui n’a été mauvaise nulle part pour le moment. Une star aisément identifiable, des péripéties soapy légères, du « girl talk », un léger parfum de « Sex & The City »…. On y ajoute Janeane Garofalo et des apparitions à venir de Laverne Cox (« Orange Is The New Black »), ainsi qu’un rôle récurrent pour le sympathique Paul Adelstein (« Prison Break ») et on a un cocktail assez réjouissant. Sans compter Marti Noxon, scénariste émérite qui a fait ses gammes sur « Buffy » mais aussi des séries comme « Glee ». Pas mal de potentiel, mais aussi une série qui peut virer au trash ridicule sans crier gare.

[wc_skillbar title= »Girlfriends Guide To Divorce » percentage= »50″ color= »#01B0F0″]

Mozart In The Jungle (Amazon, décembre) Par Elvire

On nous promet le “sex, drug and classical music”. Les dessous de l’univers de la musique classique avec Rodrigo (joué par Gaël Garcia Bernal qui vient d’être nommé nouveau directeur de l’orchestre philharmonique de New-York.
Sauf erreur, je crois que c’est une première dans le genre. Je n’ai pas particulièrement d’attentes mais je regarderais car j’aime l’innovation (qui est si rare en ce moment).

 [wc_skillbar title= »Mozart In The Jungle » percentage= »50″ color= »#01B0F0″]

Marco Polo (Netflix, 12 décembre) Par Sophie

On sait peu de choses sur la nouvelle série de Netflix, si ce n’est, justement, sa chaîne d’origine. Ceci est suffisant pour donner envie, quand on connait la qualité des séries produite par Netflix. Le casting prestigieux est également alléchant, et le scénario – l’histoire de Marco Polo à la court de Kublai Khan – donne envie.
En l’absence de bande-annonce, on va faire confiance à ce qui est inscrit sur le papier. Ca pourra être très bien.

[wc_skillbar title= »Marco Polo » percentage= »70″ color= »#01B0F0″]