La série va se conclure dans une quinzaine d’épisodes, les fans répondent présents pour le premier épisode puis partiront un par un, déçus par la tournure de cette saison bien vide. Evidemment SPOILERS IMMENSES !

Les audiences relèvent la tête pendant quelques épisodes. Devant le manque cruel de finalité, l’intrigue n’intéresse plus personnes et moins de dix millions de personnes répondent présents. la courbe d’audience va bizarrement remonter en même temps que la qualité des épisodes.

lost

©Spin-off.fr

Ultime saison très attendue pour la série qui a cumulé près de 20 millions de personnes pour finalement voir le soufflet se dégonfler. Série feuilletonnante au possible à la mythologie plus ou moins complexe, Lost se termine après 6 saisons. Elle sera l’une des séries qui a eu une fin programmée et qui a été l’exemple même de la série feuilleton qui ne devait pas durer. Les clones qui ont suivi n’ont pas eu cette même chance. Croyant qu’un mystère devait être allongé e gardé en vie le plus longtemps possible puisque la vie d’une série n’est pas déterminée à l’avance, ces séries se sont essoufflées bien vite.

lost

©ABC

Lost a été pionnière et finalement s’est protégée comme il fallait. Les studios ont compris et ont décidé d’arrêter la série après 6 saisons. Après 5 saisons où le mystère n’était finalement plus au centre des intrigues, laissant a place aux relations et aux missions des personnages, LOST avait perdu un peu de sa superbe. La précédente saison osait le voyage dans le temps, mais n’avait finalement que peu d’incidences sur le reste. Cette saison 6, beaucoup critiquée, nous propose la timeline habituelle couplée avec une timeline qui semble issue de l’uchronie avec un « et si l’avion n’avait pas crashé ? ».
Cette timeline a des chances de perturber le spectateur quand on sait qu’une dizaine d’épisodes plus tard, la série s’achèvera. Et si l’île était un rêve ? Et si deux réalités s’étaient créées à cause de la bombe ? Et si les deux mondes s’entrechoquaient à la fin ?

En tout état de cause, la série part sur de très mauvaises bases dans les premières heures de cette saison. Ne sachant pas trop quoi faire des personnages, ils les installent pour la plupart dans un Temple à la tête duquel un Asiatique du nom de Dogen (joué par l’insupportable Hiroyuki Sanada). Le Temple était entraperçu la saison d’avant, mais bizarrement personne n’a semblait en mesure de voir ses habitants.
En outre, Sayid, Hurley, Kate, Sawyer, Jack, Jin se retrouvent sous ce Temple, mais rapidement, les scénaristes ont toujours cette bougeotte et font aller et venir les personnages. Certains veulent rester, d’autres vont partir. La première partie de la saison est un peu statique pourtant. Les groupes se forment et n’auront aucune vraie intrigue prenante. Sun sera avec Illana, Ben et Locke, ce dernier sera au centre des attentions. Réincarnation de Black Smoke, Locke n’existe plus. Tant mieux d’un côté, on perd le côté un peu énervant d’un Locke tiraillé devenu chiant.

lost

©ABC

Pendant dix épisodes, les personnages se croiseront, se diront des gentillesses et repartiront. Aucun vrai fil rouge ne s’installe. Le plus intéressant est encore une fois à trouver dans les flash-sideways, cette réalité alternative où les personnages font leur vie à quelques détails près. Jack a un fils, Ben est là et Desmond a des flashs de tout et n’importe quoi ; c’est encore par ce dernier que l’intrigue prendra tout son sens. Jouissant d’un personnage assez complexe et passerelle entre toutes les époques, les scénaristes l’utilisent en tant que catalyseur et se permettet de le transformer en lien. Comme investi d’une mission, il doit réunir tous les personnages.

Sur l’île, on retrouve un peu la mécanique des deux premières saisons avec une menace (le monstre / Locke) et un fort désir d’en finir une bonne fois pour toutes. Quand Desmond réussit sa mission, la série prend une dimension humaine qui était vraiment celle voulue depuis le début. On avait oublié tous les mystères et on s’était vraiment intéressés et attachés aux personnages. Ce qui importait était la libération de ces personnages. On les sentait tous au bout du rouleau.
À travers des scènes de « connexion » bienvenues, LOST gagne en émotion et on sent que la fin est proche sans savoir vraiment où la série veut en venir. On se rapproche d’une série character-driven (conduite par les personnages, a contrario, une série plot-driven est conduite par l’intrigue). Jack, Sawyer et Kate sont les trois mamelles de la série. On ressert les liens, les lieux, les intrigues et ce qui change par rapport aux cinq précédentes saisons c’est que la timeline secondaire est la plus importante. C’est là que le final prend son sens et où les critiques et le public ont déversé leur haine. L’intrigue du final n’a de sens que par rapport à cette timeline. Le reste est assez bas du front. Il n’y a aucune envergure ou presque dans la bataille entre Jack et Locke. Pourtant, des épisodes précédents, on retient la fatalité extrême des personnages avec Jack qui devient protecteur de l’île et Locke, terrible Némésis qui n’a plus trop de dimensions.

lost

Question piège : dans quel épisode est-ce ?
©ABC

La partie un peu mystique a bouleversé pas mal le public en mal. L’épisode entièrement centré sur l’Homme en Noir et Jacob a accaparé toute l’attention du public et a réussi à faire oublier 100 épisodes d’intrigues et de mystères. La belle affaire. Lost ne devenait alors qu’une mini-série mystique qui devra se conclure dans des intrigues où règnent la magie et le destin. Ce dernier thème était pourtant au centre des premiers épisodes et même des 30 premiers épisodes. Les personnages étaient habités par l’île et non pas l’inverse. Inverse qui a été le théâtre de 70 épisodes plus ou moins réussis.
Malgré tout, l’aventure LOST est immense. Baladé entre le passé, le présent et l’avenir, entre les mystères et le décor magnifique, le public a trié et fait son choix. Soit LOST était une aventure humaine, soit elle était une histoire de science-fiction fantastique un peu bancale.

lost

©ABC

Le final parvient à saisir toutes les nuances de la série et se permet de ne plus trop vouloir répondre aux mystères qui ne sont plus très nombreux. Il fallait être assidu durant cette ultime saison pour comprendre et avoir les réponses aux grandes questions. Le final a encore marché sur moi et, quoiqu’on dise, ce final reste cohérent par rapport au désir des premiers épisodes. On ne s’est pas fait chier pendant 3 saisons avec des flashbacks pour finalement se tromper de route en saisons 4 et 5 et imaginer que la série était centrée sur la Dharma Initiative. Non, c’était l’histoire d’une île qui a réuni des hommes et des femmes. Certes, le destin marchait avec de gros sabots et les liens entre eux n’étaient pas des plus fins. Cette idée de « tout est lié » n’a rien de bien transcendant mais pendant 6 saisons, on a vécu avec des personnages, on les connait presque mieux qu’eux-mêmes.
6 saisons d’aventures, de mystères, d’émotions, d’allers-retours dans les bois, de scènes chocs, de morts soudaines et de retours aléatoires.

lost

Putain, Vincent est là quoi ! ©ABC

 

Les épisodes clés

Ab Aeterno – 6×09 –: centré sur Richard Alpert, l’épisode brille par la prestation parfaite de l’acteur et par cette ambiance de destinée et de fatalisme doublés d’une histoire d’amour romanesque.

Everybody Loves Hugo – 6×12 : centré sur Hurley, l’épisode est tragi_comique et rend compte du potentiel de cette fin de saison. Tout se connecte et on sent que les scénaristes savent enfin où ils vont.

The Candidate – 6×14 : centré sur Locke, l’épisode est marqué par la disparition de Sun et Jin dans une scène qui fait passer Titanic pour du roman arlequin. La relation Jack / John est aussi à son comble. Magique.

Across the Sea – 6×15 : l’épisode clé qui fait basculer toute la saison (voire la série) vers sa conclusion


 

Pour terminer et démontrer que la série est quand même très très riche et qu’elle a eu le mérite de redonner un coup de fouet aux débats enflammés entre fans depuis la fin de X-Files. Voici deux infographies intéressantes.

Lost-Timeline-Infographic-lost-16650617-2560-1656 lost

 

 

lost

DERNIER TOUUUUUUUUUUM!

Retrouvez les précédents bilans :

Saison 1
Saison 2
Saison 3
Saison 4
Saison 5