D’autres royaumes, premier roman inédit en 10 ans du célèbre Richard Matheson (auteur de Je suis une légende) est sorti chez les éditions J’ai Lu le 27 août dernier. On y découvre Alexander White, un auteur âgé, qui relate ce qu’il a vécu en 1918 alors qu’il avait 18 ans.

d'autres-royaumes-mathesonSi l’histoire de D’autres royaumes est réellement intéressante et captivante, le lecteur lâche un peu le roman à cause de la narration un peu trop « lourde ». En effet, c’est Alex White, un vieil homme, qui décrit son aventure. Aussi, il se répète souvent ou bien commence à parler de quelque chose tout en partant sur un autre sujet, si bien qu’on ne récupère le récit qu’après quelques paragraphes. L’auteur s’excuse donc souvent de nous faire patienter, comme dans ce passage :

« Mais je m’égare. [ ] Mea cupa, les amis. Encore cette foutue sénilité. Ou une saleté du même genre. »

Même si cela peut rendre l’histoire plus vraie, je trouve que cela alourdit le récit de D’autres royaumes, si bien que l’auteur nous perd quelque fois. J’ai énormément eu du mal à rentrer dans ce livre mais je n’ai pas été déçue car, à partir du milieu du livre, le fantastique arrive enfin et l’histoire devient réellement intéressante.

Après avoir perdu un ami pendant la guerre, Alex White décide de se rendre dans la ville natale de ce dernier. Il y découvre un village qui croit en l’existence de sorcières et de fées. Lui, qui est d’un naturel sceptique, va devoir admettre que les habitants ne sont peut-être pas dans le tort. Il va s’aventurer dans la forêt, vivre une terrible aventure et trouver l’amour.

Richard Matheson a tout de même réussit à nous captiver grâce à son imagination et à la partie psychologique de D’autres royaumes. Si c’est le vieil Alex White qui parle, il réussit quand même à décrire les décisions et actions de l’Alex de 18 ans, en nous expliquant qu’elles n’étaient pas les bonnes mais, qu’à cet âge, il pensait qu’il avait tout le temps raison.

D’autres royaumes mélange les genres littéraires : entre guerre, horreur, fantastique et romance, ce roman peut correspondre à un grand nombre de lecteurs. Ne vous laissez pas désarçonner par la narration atypique de ce livre car l’histoire en elle-même est réellement bien imaginée.

« – Bonjour ! ai-je lancé. Est-ce que vous…

Les mots se sont figés dans ma bouche. La vieille dame avait disparu. Soyons clairs, elle ne s’était pas fondue dans les taillis, non, elle avait disparu. Volatilisée. Il est temps de partir, me suis-je « calmement » ordonné. J’ai voulu faire demi-tour ? Impossible. Mes jambes restaient collées à l’humus. Je ne pouvais pas bouger. »

Richard %atheson

Richard Matheson