Faut-il vraiment réduire un couple au sexe ? C’est la question qu’on peut se poser en regardant certaines des séries que nous proposent les Américains cet été. Après « Married » sur FX, la chaîne USA Network propose « Satisfaction », une série suivant un couple loin d’être satisfait par leur quotidien. La série saura-t-elle trouver son public ?

Neil Truman est un banquier d’investissement marié à Grace. Un jour, il découvre que sa femme a fait appel à un service de prostitution et trouve accidentellement le numéro de l’homme payé. Neil regarde sa vie d’une nouvelle façon et cherche à retrouver ce que son couple avait autrefois. De son côté, Grace fait le point sur ses besoins et se demande si son mariage doit être sauvé ou non.

En lisant le résumé, on a vraiment du mal à imaginer ce qui nous attend. Une série qui surfe sur le thème du sexe et des escorts façon « Journal secret d’une call girl » ? Ou une réflexion plus sérieuse et poussée sur l’évolution d’un couple au fil des années ? Et bien étrangement, « Satisfaction » a réussi à trouver un juste milieu. La série n’est jamais vulgaire, et met plus l’accent sur les relations entre les personnages que sur les parties de jambes en l’air (en tout cas, lors des premiers épisodes). On retrouve même un petit côté « Suits » (logique, puisque les deux séries sont sur USA Network), en ce qui concerne les costumes chics et les voitures de sport, ou même le charisme de Neil.

© USA Network

© USA Network

Mais sur le long terme, on a du mal à voir comment tout cela pourrait se développer. Neil est toujours tiraillé entre sa famille et son envie d’explorer un autre côté de la vie qu’il vient de découvrir (à savoir, devenir escort lui-même), de même pour sa femme, qui veut arranger son mariage mais ressent toujours le moyen de revenir vers son amant. Un comportement qui devient très vite agaçant, surtout quand Neil va demander conseil dans un temple zen…

« Satisfaction » ne sera donc pas le prochain « Suits » pour la chaîne USA Network, sauf si elle arrive à se détacher un jour de sa problématique « le sexe ou la famille ? »…