Hit The Floor fait partie des rares séries que VH1 diffuse. Chaîne musicale, elle lie sa thématique à cette série centrée sur des cheerleaders. La saison 2 vient à peine de se terminer et il va être intéressant de savoir si Hit The Floor est un plaisir coupable !

Los Angeles. Une équipe de basket universitaire brille en championnat et l’équipe de cheerleaders est en plein recrutement. Contre l’avis de sa mère, Aisha auditionne et est prise dans l’équipe. Rivalités, amours, trahisons, bienvenue chez les Devil Girls !

hit the floor

©VH1

On nage en plein soap. Les codes sont bien présents malgré le côté « série dramatique ». Coincée entre le drama ado et le soap, Hit The Floor enchaîne les péripéties et aligne avec un rythme étonnant les échanges mouvementés. Il ne faut pas chercher des intrigues soutenues dans cette série, les filles sont jolies, se tirent dans les pattes et les adultes ne font pas mieux. D’ailleurs, pour les sériephiles, Dean Cain (Lois et Clark) fait son comeback avec cette série. Il joue le rôle du coach de l’équipe de basket et tient plutôt bien son rôle. Pour les plus pointus, Logan Browning, qui joue la peste Jelena, chef des cheerleaders, vous fera penser à une Bratz avec sa tête plus grosse que son corps fluet. Normal, elle a joué dans l’adaptation du film sur les poupées…

On reste dans les personnages avec Aisha, héroïne du show, qui cartonne en cheerleader mais qui apprend que sa mère, ex-cheerleader, a eu une aventure avec le coach et se découvre donc fille cachée ! Comble, elle est secrètement attirée par le capitaine de l’équipe alors qu’elle a un petit ami qui en est tout l’opposé. Mais ne soyez pas surpris, ici, tout le monde est à peu près attiré par tout le monde. Regard patibulaire, air suspicieux et vous ne serez pas étonné d’apprendre que X couche avec Y. En restant dans le sujet, mention spéciale à Kyle, blonde pétillante, portée sur la chose, qui n’hésite pas à jouer de son corps pour arriver à ses fins. Elle apporte toute sa fraîcheur à la série et ça fait du bien de voir un personnage décomplexée dans ce genre de série finalement trop sérieuse.

Hit The Floor se base sur les trahisons et faux semblants pour faire son beurre et est rythmé par des chorégraphies somme toute bien fichues avec une bande son hip-hop branchouille dans l’air du temps. Chaque épisode réserve son lot de bouleversements et il n’est pas rare de soupirer en début d’épisode pour finalement être pris dans ce plaisir coupable totalement assumable ! La série n’invente rien et ne réinvente rien. Les acteurs sont dans leurs personnages stéréotypés entre la star de l’équipe qui montre ses muscles, le petit ami jaloux, la tension sexuelle, le triangle amoureux, les coups dans le dos et les moments de bravoure pour sauver les situations.

Vrai plaisir coupable, Hit The Floor ne fait aucun bruit , ne révolutionne pas le genre mais les intrigues opèrent sur ceux qui veulent s’intéresser à la petite vie triste de ces richards californiens. Et puis il y a une douzaine de filles qui dansent.

Diffusion de la saison 1 dès le 12 septembre à 20h45 sur France Ô (en VF).

hit the floor

©VH1