Crackle avait fait parler d’elle avec la série Chosen, série hybride coincée entre un film découpé en épisodes de 20 minutes et vraie série sous haute tension.  Avec Sequestered, elle tente de refaire le même coup.

Sequestered raconte comment  douze membres d’un jury sont séquestrés dans un hôtel pendant qu’ils délibèrent autour d’une affaire aux multiples implications.

Séquestrés par personne en fait, il n’y a pas ici de criminel qui les prend en otages, non, c’est le juge qui les pousse à s’enfermer pour délibérer dans un procès qui ne mène nulle part. En parallèle, le jeune avocat, Danny Firmin (Jesse Bradford, Top Chronos) tente de faire la lumière sur l’affaire.

sequestered

©Crackle

Evidemment, complot, faux semblant et manipulations seront au rendez-vous. Sequestered aurait pu être une série de haute volée mais l’entreprise semble un peu bancale. La faute d’abord à des acteurs peu inspirés. Bradford ne rend pas justice à son rôle d’avocat et les autres têtes connues n’arrivent pas à retenir l’attention entre la fade Summer Glau (Firefly), le trop sérieux Ryan McPartlin (Captain Awesome dans Chuck) ou le couple morne Dina Meyer (Starship Troopers) / Patrick Warburton (drôle dans Rules of Engagement). Servis par des rôles qui peinent aussi à convaincre, les acteurs font leur possible pour donner un peu de tension à l’entreprise. Hélas, l’histoire ne prend pas des routes tellement originales. Tout semble balisé et trop millimétré. On reprochait le côté assez mécanique de Chosen avec des rebondissements toutes les 20 minutes pour maintenir un faux rythme, ici, on appuie très fort sur des pseudos scènes de suspens qui n’ont plus vraiment aucune incidence sur l’intrigue.

Cette intrigue n’est pas vraiment.. intrigante. On sent que tous les personnages semblent chercher le pourquoi du comment dans une histoire dont le public semble se foutre. Quand l’avocat Firmin met le doigt sur des révélations, l’effet n’est pas aussi fort que dans Chosen. Surtout, on ne voit pas se dessiner l’immense bordel conspirationniste qui veut pointer son nez. Dommage pour Sequestered qui semble surfaite. Les 6 premiers épisodes ont été diffusés début août et a fait monter la sauce comme ils pouvaient. Il faudra attendre la seconde partie de la saison en octobre pour mettre une conclusion sur cette histoire.