Honteusement bon ou génialement mauvais, qui sera le plaisir coupable ? Quand on avait annoncé le retour de Jenny Garth et de Tori Spelling à la télévision, on pouvait penser qu’il fallait une sec… troisème chance pour tout le monde… Et en regardant Mystery Girls, on se dit que c’est la crise.

Mystery Girls suit les mésaventures rocambolesques de Holly et de  Charlie, anciennes stars de TV reconverties en détectives. N’y voyez là aucun fan service, aucune idée de vouloir user d’anciennes gloires pour amener du monde, non… pas du tout. Toute façon, c’est mauvais. MAU-VAIS. Tori Spelling produit ce show et ça devait être la seule manière d’avoir encore du travail. Il faut dire que la fille Spelling a du mal à redresser la pente depuis le décès du papa. Ruinée, elle s’est vautrée dans la Real TV pour finir le mois correctement. ABC Family permet à Tori de se refaire une santé avec Mystery Girls. Jennie Garth rejoint son ex-collègue de Beverly Hills pour une folle aventure télévisuelle.

Je m’attendais à tout. En fait, j’ai été surpris par le fait que ce soit une sitcom ! Cela pardonnerait presque la qualité très moyenne de la série. Entre le surjeu ou le non-jeu (j’hésite encore) de Spelling, le personnage de folle de service qui en fait trop (Miguel Pinzon, inconnu au bataillon) et la fraîcheur encore intacte de Jennie Garth (plutôt convaincante dans Ce Que J’aime Chez Toi), Mystery Girls est hystérique. Gags éculés, rires forcés, intrigue téléphonée, Mystery Girls fait mal aux yeux et aux oreilles. Les décors sont d’un rose pétant et le côté girly donne une touche déjà kitsch à la série. Il n’en faut pas plus pour refuser catégoriquement de trouver la série bonne.


On se plaît peut-être à revoir et se moquer de ces anciennes actrices qui avaient tout à une certaine époque. Ici, on nage en plein has-beenisme. les blagues méta ne fonctionnent pas, Tori Spelling n’a pas besoin de ça pour être déjà moquée. L’autodérision ne fonctionne pas non plus dans ce cas. Vous l’aurez compris, Mystery Girls aurait été un navet en drama, mais elle est gagne en kitsch en version sitcom. Avec trois personnages au compteur, les 20 minutes paraissent longues, folles, insupportables et fauchées. Ca ne vaut rien, ça ne propose rien et surtout ça ne mérite même pas une chaîne comme ABC Family. ON ne peut rien aimer de cette série. Pas un plaisir cuopable mais une mauvaise série.

mystery girls

©ABC