Si les Américains ont découvert « Triple Alliance » (« The Other Woman » en version originale) en avril dernier, il aura fallu attendre quelques mois aux Français pour voir le film débarquer dans leurs salles de cinéma. Entre temps, Cameron Diaz, Leslie Mann et Kate Upton se sont lancées dans un marathon promotionnel – évidemment ultra girly. Alors, cette histoire de vengeance qui voit triple enchantera-t-elle votre été ?

L’histoire de « Triple Alliance » est simple : une femme qui pensait vivre le grand amour finit par découvrir que son amant est déjà marié… Après cette malencontreuse rencontre entre les deux femmes trompées, naît une drôle d’amitié. Jusqu’à ce qu’elles réalisent qu’une troisième femme se fait elle aussi avoir ! L’avocate couronnée de succès, la femme au foyer névrosée et la bimbo finiront par réunir leurs atouts pour faire souffrir le malotru, incarné par Nikolaj Coster-Waldau (alias Jamie Lannister dans « Game of Thrones »). De quoi multiplier les situations comiques et faire interagir le trio féminin, qui porte sans aucun doute le film de Nick Cassavetes.

© Twentieth Century Fox

© Twentieth Century Fox

Effectivement, son casting représente la plus grande force du film, mais aussi sa faiblesse. On adore voir Cameron Diaz jouer Carly, la voix de la raison, la femme sophistiquée et raisonnable, jusqu’à ce qu’elle laisse apercevoir son grain de folie. On aime aussi Kate, le personnage interprété par Leslie Mann, faussement posée mais finalement anxieuse, hyperactive et pétillante… Mais à force de la voir en faire des tonnes, Leslie Mann agace. Certes, sa vie tranquille est complètement bouleversée et la femme au foyer s’autorise à se lâcher, vivant enfin pleinement sa vie de femme bientôt célibataire… Mais on a tout de même l’impression de voir une ado complètement stressée et obligée d’être ramené à l’ordre par l’adulte, Cameron Diaz. Quant à Kate Upton, qui joue la sexy Amber, elle apporte au film ce qu’on attendait d’elle : une touche de candeur et un physique défiant les lois de la gravité. On ne peut pas le nier : les trois femmes se complètent à merveille et apporte chacune un petit plus au film.

C’est également un vrai plaisir de découvrir Nikolaj Coster-Waldau dans un registre beaucoup plus léger que « Game of Thrones », jouant le séducteur de (très) mauvaise foi et devenant l’arroseur arrosé. Certaines de ses scènes sont tout simplement hilarantes, prouvant que l’acteur n’hésite pas à faire dans l’auto-dérision. Une chose est sûre, il donne de sa personne et nous convainc qu’il n’aura pas de doute à rebondir après son passage dans la série sombre qu’est « Game of Thrones ».

© Twentieth Century Fox

© Twentieth Century Fox

En résumé, on passe un très bon moment devant « Triple Alliance » (qui devait aussi s’appeler « Sweet Revenge ») grâce à un casting très dynamique, qui nous fait passer du sourire franc aux fous rires face à certaines situations. Certains gags sont des classiques, d’autres flirtent avec l’humour pipi caca, mais on ne s’en offusque même pas tellement le trio principal semble s’amuser. Il y a clairement une belle alchimie entre les trois actrices ! Finalement, on va voir « Triple Alliance » entre copines pour s’amuser ou seule pour s’offrir une cure de rire et de bonne humeur…