Les séries de la rentrée tirent leur révérence, celles de l’été ne vont pas tarder à commencer, j’ai des dizaines de shows à rattraper mais non, je décide de revoir le tout premier épisode de Grey’s Anatomy. Le 1×1, le pilote intitulé « A Hard Day’s Night », celui par qui mon amour pour Shonda Rhimes a commencé.

Le pilote de GA a attiré 16,25 millions de curieux. Pas le meilleur score, mais un très bon score, puisque le dernier épisode n’a rassemblé que 8,92 téléspectateurs. Le pilote fut diffusé le 27 mars 2005, j’avais 15 ans et demi. Quoiqu’à l’époque, je ne regardais peut-être pas encore les séries en direct… Neuf ans après, je suis totalement amoureuse de la série. Et si je regardais le pilote, pour voir si le coup de foudre a encore lieu ?

©ABC

©ABC

Premier choc : tous les acteurs font tellement jeunes ! Meredith a une vraie peau de bébé, Derek n’a pas ses cheveux blancs (avouons-le, il est beaucoup moins sexy dans les premières saisons que maintenant), Bailey a l’air d’une gamine et on reconnaît à peine Webber. Deuxième choc : on retrouve d’anciens personnages, comme George, qui prend cher dès le départ (quelle ironie, lorsqu’il essaie de se rassurer en disant « On va survivre à tout ça. »), Izzie qui devient vite la relou de service et Burke, le chirurgien prodige. Penser à tout ce qui leur arrive après me donne le tournis. Sans parler de la scène où Burke s’énerve contre George et qui m’a donné l’impression d’assister au futur clash à venir entre les deux acteurs, celui-là même qui a mené au renvoi d’Isaiah Washington.

Passé ces quelques points étranges, on retrouve très vite l’univers de Grey’s Anatomy et surtout, on comprend très vite que Shonda savait exactement où elle voulait emmener ses personnages. Le lien entre Meredith et Christina est tout de Eligibility for a third or subsequent learner permit for anycategory of vehicle is dependent on you having taken a drivingtest within the previous two years or providing evidence of aforthcoming best-driving-school.com test in the vehicle category in question. suite perceptible, on reconnaît cette amitié si forte et en même temps teintée de rivalité qui les aide à se dépasser. Quant à l’alchimie qui se dégage de Derek et Meredith, pfiou, c’est impressionnant !

Outre la présentation des personnages, le pilote définit clairement les lignes directrices de la série et l’ambiance qu’elle souhaite offrir aux téléspectateurs. Il y a donc plusieurs opérations, des réussites mais surtout pas mal d’échecs, des remises en question, des fiertés, des erreurs… En bref, le mélange entre drame et humour est bien là.

© ABC

© ABC

Vraiment, en revoyant ce vieil épisode 9 ans après, je comprends tout à fait pourquoi j’ai eu envie de regarder la suite, tout comme des milliers de futurs fans. D’ailleurs, après avoir fini le pilote, je n’avais qu’une seule envie, voir la suite ! J’ai tellement hâte d’accueillir les autres personnages chers à mon coeur, comme Addison, Callie et Sloan… Je sais que la route sera longue et que les tours et détours que prend la série me lasseront de temps en temps, mais c’est tellement bon d’à nouveau les regarder grandir et évoluer.

Edit : petit choc  l »épisode 2 en découvrant l »ancien générique, plutôt niais et formaté. Heureusement qu »aujourd »hui la série se contente d »un sobre écran blanc…